Récit de l'entrée de la famille Kadhafi en Algerie

Récit de l'entrée de la famille Kadhafi en Algerie

La famille Kadhafi

 

La famille El Gueddafi aurait attendu quatre jours avant de se voir octroyer l’autorisation d’entrer en territoire algérien par les autorités du pays, selon une source militaire.

«Des émissaires de la famille se sont rapprochés du poste-frontière de Tamerkine pour négocier l’entrée en territoire national des membres de la famille du guide libyen en Algérie. Le chef de l’état-major, en visite d’inspection, a été tenu informé. Comme il faisait face à une urgence et devait regagner Alger pour se rendre  à Cherchell, il lui était difficile de prendre une décision,  d’autant que cela est du ressort des autorités civiles seules habilitées à se prononcer sur le sujet», confie notre source. Les mêmes émissaires auraient pris contact avec les autorités militaires du poste- frontière en invoquant «une urgence». «Les émissaires ont accompagné l’épouse d’El Gueddafi et son fils Hannibal ainsi que le médecin de la famille, ils ont demandé l’autorisation d’entrer en Algérie pour des raisons médicales, la fille Aïcha, enceinte, devait être hospitalisée en urgence ; à Ghdames, c’était impossible.

La présidence de la République a été informée, lundi matin à 8h. Nous avons reçu des instructions pour laisser passer les membres de la famille qui ne sont pas visés par des mandats d’arrêt. Pour cela une liste nominative, avec leur signalement, a été adressée aux responsables sécuritaires, certains ont été refoulés, parmi eux de hauts responsables libyens aux côtés des autres fils d’El Gueddafi», poursuit notre source, refusant de divulguer leur identité.

Lire la suite sur EL WATAN



Related Articles

Paix au Mali: le président burkinabè croit à la réconciliation

[GARD align= »center »] Le président burkinabé Blaise Compaoré, médiateur ouest-africain dans la crise au Mali, s’est déclaré confiant dans une solution

Procès Gbagbo/Blé Goudé à la CPI : La 2e audition du 6e témoin à huis-clos » après le dévoilement de son identité

[GARD align= »center »] La deuxième journée d’audition du 6e témoin dans le procès de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et de Charles

Mandat d’arrêt contre Blé Goudé : Abidjan répondra à la CPI le moment venu

Abidjan répondra le moment venu à la Cour pénale internationale (CPI), qui a annoncé mardi avoir émis un mandat d’arrêt

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*