Réconciliation: «J’irai demander pardon à Bédié, Ouattara et Gbagbo», annonce Guillaume Soro

[GARD align= »center »]

L’ex-président Laurent Gbagbo et le président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro|©DR

De retour d’une longue mission en Europe, le président du parlement ivoirien, Guillaume Kigbafori Soro, a annoncé jeudi, à son arrivée à Abidjan qu’il ira «demander pardon» à l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, dans le cadre de l’élan de réconciliation nationale dans lequel il s’est inscrit. 

 « J’ai décidé de demander une fois de plus pardon aux ivoiriens  pour tout ce que, depuis 2002, j’ai pu consciemment ou inconsciemment commettre comme offenses à ce peuple qui a tant souffert. J’adopterai la même démarche de pardon et j’irai demander pardon à mes aînés, les présidents Henri Konan Bédié, Alassane Ouattara et aussi Laurent Gbagbo », a déclaré M. Soro ajoutant qu’en « ce qui me concerne, j’ai déjà pardonné et je suis désormais sans rancune, ni colère ».

« De retour en Côte d’Ivoire, j’ai pu noter des signes d’agitations», a fait remarquer Guillaume Soro avant d’indiquer « qu’en tant qu’acteur politique et au nom de la responsabilité qui est la mienne, je voudrais lancer un appel au calme, à la pondération et à la retenue des uns et des autres. Personne n’a intérêt à jouer contre la sérénité et la stabilité de la côte d’Ivoire ».

 Poursuivant son plaidoyer en faveur de la réconciliation entre ivoiriens, l’ancien premier ministre a insisté sur la nécessité de la « vraie repentance et du pardon» des uns et des autres, acteurs politiques y compris pour arriver à cette fin.

« Je vous en  conjure, ne nous divisons pas. La division ne pourra que nous amener à la catastrophe. Rassemblons-nous», a-t-il supplié réitérant pour terminer, son engagement en faveur de l’Union des ivoiriens.

« C’est cette mission de rassemblement par le pardon que je me suis assigné et rien ne m’en détournera », a assuré M. Soro.  Au cours de sa mission européenne, Guillaume Soro était successivement en Belgique, au Luxembourg et en France.  L’on retiendra de ce séjour de M. Soro, qu’il a signé une convention entre le  parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles et l’Assemblée nationale ivoirienne.

A Luxembourg où il était également dans le cadre des activités de l’Assemblée parlementaire de la francophonie, Guillaume Soro a été élu premier vice-président de cette institution.

Avec l’APA

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
BédieGbagboGuillaume Soroouattara

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Nigeria: 7 morts électrocutés lors de la transmission d’un match de foot

[GARD align= »center »] Au moins 7 personnes ont été tuées jeudi soir, et 11 blessées par la chute d’un câble électrique,

Les frais d’inscription dans les universités publiques ivoiriennes passent de 6000 à 100 000 fcfa

Les frais d’inscription dans les universités publiques de Côte d’Ivoire sont passés de 6000 fcfa à 100 000 fcfa, soit

Centrafrique. François Bozizé, l’ancien chef de l’Etat, en quête de soutien

L’ancien chef de l’Etat centrafricain, chassé du pouvoir en mars dernier, est actuellement en France. François Bozizé, qui vient de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*