Rencontres des arts et des musiques chrétiennes (RAMC): Brazzaville va vibrer dans la ferveur religieuse

Rencontres des arts et des musiques chrétiennes (RAMC): Brazzaville va vibrer dans la ferveur religieuse

 [GARD align= »center »]

Ed Chevry Diazz.

Rencontres des arts et des musiques chrétiennes (RAMC): Brazzaville va vibrer dans la ferveur religieuse

La deuxième édition des Rencontres des arts et des musiques chrétiennes (RAMC) démarre à partir du 25 septembre prochain à Brazzaville. Ayant pour thème « Chantons et dansons sans le sida pour la gloire de DIEU.», le festival réunit jusqu’au 27 du même mois, une quarantaine de groupes de chorales et artistes solo.

S’il y a un festival qui va faire vibrer Brazzaville à partir du 25 septembre 2014, ce sera bien celui des Rencontres des arts et des musiques chrétiennes (RAMC). Annoncée en grandes pompes depuis avril dernier, la deuxième édition des RAMC va réunir au moins 40 groupes de chorales et artistes solo qui vont se talonner  sur scène jusqu’au 27 septembre prochain.

Autour du thème « Chantons et dansons sans le sida pour la gloire de DIEU », la directrice générale du mémorial Pierre-Savorgnan-de-Brazza, Belinda Ayessa explique que les RAMC sont une idée fédératrice et innovante qui vise la promotion de la culture et des valeurs chrétiennes.

Saisissant la balle au bond, Ed Chevry Diazz, coordonnateur des RAMC, a salué l’engagement de la directrice générale du mémorial Pierre-Savorgnan-de-Brazza pour son appui au festival. «Lorsque Dieu donne la vision, Il donne aussi la providence», a professé Ed Chevry Diazz.

La deuxième édition des RAMC va aussi valoriser les instruments de musique traditionnels africains, qui s’imprègnent de l’évangélisation de l’identité, des valeurs et du génie du continent. Ainsi, quatre groupes gospel et  negro-spiritual viendront de  Dolisie et de Pointe-Noire pour participer à ces rencontres retransmises sur TV-Congo. Il s’agit de Bons bergers, Kembela Gospel, Renverseurs de la Muraille, les Séraphins. Brazzaville aura aussi ses ambassadeurs au festival: C3 de vie, Chœur Sanctus, Fr Sylvain Akouala, Sr Mervie D’or, Papa Roye…

Les organisateurs annoncent un concours d’interprétation  du chant «Above All» (Par-dessus tout), selon des règles tracées par les jurys, comme la non-utilisation d’instruments modernes et l’adaptation du chant à la langue congolaise. Le concours s’adresse notamment aux groupes, chorales ou individualités.

Les RAMC comptent aussi accueillir une foire du disque et du livre chrétien, qui permettra aux discothécaires spécialisés, aux groupes musicaux, aux écrivains, aux libraires ou simplement aux chrétiens et aux partenaires du festival de faire découvrir des œuvres. Le mémorial Pierre-Savorgnan-de-Brazza, Télé Congo et le commissariat du FESPAM constituent les partenaires des RAMC. Le festival est le prolongement de magazine Arts & Âme sur la Télévision  nationale congolaise produit par le journaliste culturel  Ed Chevry Diazz-Diakoundila Kouamala.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
brazzavillechrétiennecongomusiqueRAMC

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Et si le coupé décalé dépassait le ndombolo

Longtemps considéré comme étant au sommet de la culture africaine, le Ndombolo, l’une de deux identités de marque de la

Littérature : « La saison de l’ombre » offre le prix Femina à la Camerounaise Léonora Miano

Le « Prix Femina », un prix littéraire qui récompense chaque année une œuvre de langue française écrite en prose ou en

Beyonce: les costumes du clip "run the world"

De retour avec son nouveau single run the world, Beyonce se change pas moins de 11 fois en moins de 5 minutes,

1 commentaire

Espace commentaire
  1. aladin
    aladin 25 juillet, 2016, 09:03

    quelles sont les conditions pour participer a cette grande manifestation, ou pour s’inscrire.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse.

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*