Retour de la BAD à Abidjan, la Côte d’Ivoire en lobbying au Maroc

Retour de la BAD à Abidjan, la Côte d’Ivoire en lobbying au Maroc

Les assemblées annuelles de la Banque Africaine de Développement (BAD), se tiennent au Maroc depuis le  lundi  27  jusqu’au jeudi 31 mai prochain sous le thème : « Transformations structurelles en Afrique ».

Les travaux des  48èmes assemblées générales  de la BAD, ont démarré  à Marrakech avec la préoccupation majeure pour le continent de convertir la phénoménale croissance de l’Afrique en une transformation réelle, à savoir une croissance forte  partagée et écologiquement durable. En fait, la BAD décline ses actions aux travers des prêts, subventions et assistances techniques qu’elle accorde au pays africains. Elle appui à cet effet les projets dans le domaine de l’agriculture, de la santé, de l’éducation, de l’eau, de l’énergie, du transport, des finances et d’autres secteurs.  L’institution accorde également des prêts aux gouvernements  pour la mise en œuvre  de changements de politiques économiques. Ainsi,  la BAD dont  la mission essentielle est de faire la promotion du développement économique et du progrès social dans les pays africains, devra au cours de ces assemblées faire le point de ses activités afin de mesurer certainement son influence  dans le développement des pays.

Toutefois, cette assemblée annuelle à laquelle participe l’ensemble des pays africains, n’aura pas La même connotation pour tous. Au delà des communications qui seront faites sur ce thème, « transformations structurelles en Afrique », lors de cette rencontre de la plus grande institution financière d’Afrique, il s’agira pour la Côte d’Ivoire de plaider une fois de plus, le retour de cette dernière à son siège statutaire d’Abidjan. En effet, la crise militaro-politique qui a secoué ce pays en 2002, a contraint la BAD a délocalisé dans la capitale tunisienne pour des raisons de sécurité. Depuis lors, les efforts des autorités ivoiriennes de voir la BAD revenir à son siège initial se sont soldés par un refus poli, les administrateurs évoquant toujours  les mêmes questions de sécurité. Avec la sortie de crise, les choses semblent avoir évolué. En 2012, le Président du Groupe de la BAD, Le rwandais Donald Kaberuka, avait au terme d’une évaluation de la situation, annoncé le retour de la banque à son siège d’Abidjan pour 2014. A cette fin, les ivoiriens ont engagé de lourds travaux de réfection, de réhabilitation et de rénovation de locaux devant abriter les bureaux et les logements de cette institution financière et de ses employés. Ainsi, les autorités qui sont convaincus que le virage de cette assemblée annuelle est décisif,  ont certainement décidé de mettre les bouchées doubles.

Une délégation conduite par le Premier Ministre, Dabiel Kablan Duncan, séjourne en ce moment dans la capitale du royaume marocain. Cette présence du premier ministre ivoirien, qui n’est pas le fait d’un simple hasard, devrait éventuellement pesé lourd dans le lobbying à l’effet d’obtenir le retour définitif de cette institution panafricaine. La BAD à Abidjan, c’est peut être d’avantages de prestige et d’emplois directs et indirects pour une Côte d’Ivoire en quête de confiance. Crée en 1964 à l’initiative des pays africains pour impulser son développement, la banque africaine de développement a du mal à atteindre la pleine mesure de ce l’on attendrait d’elle. Gageons que les années avenir lui permettront de se rapprocher encore plus des populations !

Jonas SARAKA
 Abidjan-Œil d’Afrique

 

 

 

Jonas Saraka

Jonas Saraka

KOUAKOU Kouamé Jonas alias Jonas SARAKA. Licence de Journalisme, DEUG II en Sciences économiques.


Tags assigned to this article:
BADcote d'ivoire

Related Articles

Togo : Après deux semaines de rumeurs sur sa disparition, revoilà Faure Gnassingbé

Le Président togolais, Faure Gnassingbé est enfin là. Absent des écrans de la télévision nationale depuis plus de deux semaines

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo ne sera pas transférée à La Haye

Le gouvernement ivoirien a décidé vendredi de ne pas répondre favorablement à la demande de transfèrement de la Cour pénale

Plan Marshall pour la RDC: la nouvelle vision du Dr Tshiani pour le développement

Avec un PIB par habitant 394 dollars US en 2015,  la République démocratique du Congo figure parmi les pays les

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*