REVUE DE LA PRESSE CONGOLAISE DE CE SAMEDI 02 OCTOBRE 2010

REVUE DE LA PRESSE CONGOLAISE DE CE SAMEDI 02 OCTOBRE 2010

L’actualité reste focalisée sur la publication du Rapport du Haut Commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme sur les graves violations des droits humains dont les réfugiés hutu et les civils congolais ont été victimes en RDC pendant la période 1993-2003 par le fait des forces armées rwandaises et leurs alliés. LE POTENTIEL consacre sa manchette sur les retombées du Rapport de l’ONU et titre : « Atrocités en RDC : Kinshasa réclame justice ». Le quotidien de l’avenue Bas- Congo  note qu’enfin le rapport explosif tant attendu a été rendu public le 1er octobre à Genève. Il dénonce avec virulence les graves crimes commis contre les réfugiés hutu et les civils congolais en RDC, entre 1993 et 2003, par les forces armées du Rwanda et leurs alliés.

Ainsi, ni le chantage de Kigali, ni la menace de Kampala n’ont persuadé les Nations unies à taire les dénonciations faites en leur nom par le Haut Commissariat aux droits de l’Homme. Place donc à la justice nationale et internationale, estime le confrère.

LE POTENTIEL relève que réagissant à chaud à la suite de la publication du détonant rapport de la Haut Commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme, l’ambassadeur de la RDC à l’ONU a indiqué que « les victimes congolaises méritent justice ; elles méritent que leurs voix soient entendues ».

Dans le même registre, LA REFERENCE PLUS rapporte que l’ambassadeur de la RDC à l’Onu, Ileka Atoki, a réclamé une aide internationale pour aider la RDC à traduire en justice les auteurs des violences.

Pour sa part, la Haut Commissaire aux droits de l’Homme, la Sud-africaine Navi Pillay a noté dans un communiqué de presse que la divulgation fin août du texte après la distribution du rapport en juin et juillet à six Etats de la région avait conduit à des discussions intenses sur un seul aspect du rapport, à savoir l’évocation de la possibilité que les forces armées rwandaises et leurs alliés locaux auraient pu commettre des actes pouvant constituer des crimes de génocide.

Mais elle a insisté sur le fait que le rapport porte aussi sur la conduite des Etats voisins sur le territoire de la RDC.

Lire la suite


Tags assigned to this article:
congocongo-kinshasapresse

Related Articles

Présidentielle en Centrafrique: Dologuélé et Touadéra au second tour

[GARD align= »center »] Deux anciens Premiers ministres, Anicet Georges Dologuélé et Faustin Archange Touadéra, s’affronteront le mois prochain pour la présidence

Coup d’Etat au Burundi: Nkurunziza en route vers Bujumbura

Le président burundais Pierre Nkurunziza, dont un général a annoncé mercredi la destitution alors qu’il se trouvait à Dar es

RDC : Jean-Claude Muyambo condamné à 5 ans en appel pour escroquerie en RDC

[GARD align= »center »] Un opposant congolais, considéré par ses pairs comme « prisonnier politique », a été condamné à 5 ans de prison

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*