Robert Mugabe: «Il y a plus de Noirs dans les prisons que dans les universités des USA»

Robert Mugabe: «Il y a plus de Noirs dans les prisons que dans les universités des USA»

[GARD align= »center »]

Le président du Zimbabwe Robert Mugabe au congrès de la Zanu-PF, son parti, le 4 décembre 2004 à Harare

Le président du Zimbabwe Robert Mugabe au congrès de la Zanu-PF, son parti, le 4 décembre 2004 à Harare|AFP

Robert Mugabe ne ménage pas le président américain Barack Obama. Parlant de l’actualité américaine sur la violation des droits des noirs, le président zimbabwéen a reproché au président américain de n’avoir pas été à la hauteur des attentes des populations noires.

Cette déclaration de Robert Mugabe a été faite devant les membres de la ZANU-PF, le parti au pouvoir au cours de son congrès tenu durant le week-end à Harare. M. Mugabe avance que le leader américain n’a pas lutté pour les droits des Noirs aux États-Unis. «Obama a été un échec total en termes de ce que l’Afrique attend d’un président noir des Etats-Unis», a-t-il dit.

Le président zimbabwéen n’accepte pas que les États-Unis donnent de leçons au Zimbabwe et à d’autres pays en développement sur la question de la démocratie lorsque Washington affiche le pire bilan des minorités qui sont mal traitées, principalement des populations noires.

«Aller aujourd’hui à Harlem et Brooklyn où les Noirs bénéficient de faibles services en termes d’éducation et de protection sociale. Il y a plus de Noirs dans les prisons américaines que dans les universités américaines», a déclaré Robert Mugabé.

Harare et Washington entretiennent des relations tendues depuis plusieurs années notamment depuis les dernières sanctions économiques imposées à Mugabe et d’autres responsables de la ZANU PF, en 2003.

Le président zimbabwéen a également critiqué son homologue américain en ce qui concerne le respect des droits des homosexuels qui ne sont pas reconnus en Zimbabwe.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
Robert Mugabe

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Le président Mugabe fustige la mort du lion Cecil

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a fustigé lundi la mort du lion Cecil tué par un riche chasseur américain début

Zimbabwe: Mugabe dénonce à l’ONU les « sinistres machinations » des Occidentaux

 [GARD align= »center »] Le président du Zimbabwe Robert Mugabe a profité une nouvelle fois jeudi de la tribune de l’Assemblée générale

Pour le président zimbabwéen Mugabe, les Occidentaux « déchirent le monde arabe

Le président zimbabwéen Robert Mugabe, reçu par son homologue sud-africain Jacob Zuma pour une visite d’Etat, sa première en 21

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Eustache Simba
    Eustache Simba 9 décembre, 2014, 13:27

    Mugabe honore l’Afrique. Les États-Unis doivent savoir que s’ils sont États-Unis c’est suite au vol de nos richesses. Le seul mal de Mugabe ce qu’il soutient le pouvoir décadent de Kinshasa.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*