Rokia Traoré ambassadrice du HCR

[GARD align= »center »]

Rokia Traore

Rokia Traore

La célèbre chanteuse malienne Rokia Traoré a été nommée ambassadrice de bonne volonté du Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Rokia Traoré, chanteuse et auteur-compositeur née au Mali où elle réside, « travaille avec le HCR pour sensibiliser sur les déplacements forcés, particulièrement en Afrique, depuis 2013 », précise l’agence de l’ONU.

« Né so »

Pour marquer sa nomination, Rokia Traoré a diffusé une vidéo de la chanson éponyme de son dernier album, « Né So » (chez soi en bambara, sa langue maternelle), dédiée aux réfugiés maliens chassés par la crise dans leur pays en 2012, ainsi qu’à tous les réfugiés dans le monde.

Selon le HCR, environ 145 000 réfugiés maliens se trouvent encore au Burkina Faso, en Mauritanie et au Niger.

52 000 déplacés ont été recensés au Mali, plus de trois ans après le lancement d’une intervention militaire contre les groupes jihadistes au nord du pays en 2012.

Ces groupes liés à Al-Qaïda ont été en grande partie chassés ou dispersés par cette intervention, qui se poursuit actuellement.

Mais des zones entières du pays échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères.

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
HCRonuRokia Traoré

[fbcomments]

Related Articles

Kapwepwe: les contes et chants des sages bantous

[GARD align= »center »]   Kirikou ne sera plus un enfant unique. Il aura bientôt une ribambelle des frères et soeurs sorti

Koffi et Wemba : vérité et mensonges sur une réconciliation

Papa Wemba a refusé et a démenti les images de réconciliation avec Koffi Olomide véhiculées par les différentes chaines de

Festivité des dix ans de carrière de Floby: l’artiste burkinabè porte plainte contre DJ Arafat

[GARD align= »center »] L’artiste burkinabé Floby a porté plainte contre DJ Arafat auprès de la police, après que le chanteur ivoirien,

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*