La Russie se dit « disposée à aider le Mali à lutter contre le terrorisme »

[GARD align= »center »]

Le président russe Vladimir Poutine

Le président russe Vladimir Poutine

La Russie est « disposée à aider le Mali à lutter contre le terrorisme » en fournissant des armes au pays, a dit son vice-ministre des Affaires étrangères et représentant spécial du président russe Vladimir Poutine pour le Moyen-Orient et l’Afrique, Mikhaïl Bogdanov, en visite à Bamako depuis mercredi, selon un communiqué officiel.

« La Russie est disposée à aider le Mali à lutter contre le terrorisme et à assurer son développement économique (…) Nous suivons de très près tous les événements qui se passent au Mali et autour du Mali. En tant que membre du Conseil de sécurité de l’ONU, la Russie pense que les problèmes africains doivent être résolus par les Africains », a déclaré M. Bogdanov.

A la tête d’une forte délégation, M. Bogdanov a exprimé au président Ibrahim Boubacar Kéita, la volonté de son pays à accompagner le Mali sur le plan militaire. Sur c segment, la Russie depuis de nombreuses années, participe à la formation des militaires maliens et compte contribuer à « la redynamisation de cette formation des militaires maliens ».  

Le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, a rappelé que « la Russie reste un partenaire stratégique pour le Mali et pour la défense de sa souveraineté ». Poursuivant ses propos, il affirmé que « le Mali est fier de ses nombreux cadres formés en Russie ».

Diop qui  a sollicité l’accompagnement de la Russie pour la stabilisation de son pays, a fait savoir qu’« il y a eu des avancées, mais aussi des difficultés ». Selon lui, « pour relever les défis, le Mali a besoin du partenariat avec la Russie ».

Le Mali et la Russie ont célébré en 2015 les 55 ans de leur coopération.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
malirussieterrorisme

[fbcomments]

Related Articles

Burkina – Cote d’Ivoire: Ouattara et Kaboré remettent les pendules à l’heure

[GARD align= »center »] Les présidents du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré et de la Côte d’Ivoire ont échangé en marge

Burkina: manifestation monstre contre la révision constitutionnelle

[GARD align= »center »] Des centaines de milliers de Burkinabè sont descendus dans la rue mardi pour dénoncer un projet de révision

RDC : accusé de trafic d’armes, le patron de l’armée de terre suspendu

La chute de la ville de Goma au nord Kivu à finalement eu raison du général Gabriel Amisi, chef d’état-major

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Anilov
    Anilov 15 octobre, 2016, 01:11

    Je me demande si qu’est-ce que la RDC attend pour se tourner vers la Russie.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*