Rwanda : Des compatriotes de Kagamé au Sénégal lui demandent de se ressaisir dans l’incident avec l’Afrique du Sud

Rwanda : Des compatriotes de Kagamé au Sénégal lui demandent de se ressaisir dans l’incident avec l’Afrique du Sud

[GARD align= »center »]

Le président rwandais Paul Kagame

Le président rwandais Paul Kagame

Entre Kigali et Pretoria ce n’est plus le grand amour depuis plus d’une semaine. La crise s’est d’ailleurs accentuée mardi avec l’ultimatum lancé par Pretoria à Kigali, le mettant en garde de toute activité politique ou toute intervention sur son territoire. Depuis le Sénégal, l’Union des ressortissants rwandais au Sénégal (URRS) estime que la crise diplomatique découle de l’attitude du président Paul Kagamé. L’URRS accuse le président rwandais à ne pas prendre au sérieux les avertissements de la communauté internationale.

« Le Président Paul Kagamé s’est longtemps moqué de la communauté internationale. Il a poursuivi impunément son soutien à la rébellion du M23. Tant que la communauté internationale ne dira rien, le Président Paul Kagamé fera ce qu’il veut ! Mais cette fois, Pretoria refuse que Kagamé fasse de l’Afrique du Sud le lieu d’exécution et le cimetière des opposants rwandais », a déclaré Samuel Hakizimana, son président.

L’association estime dans un communiqué qu’en chassant trois diplomates rwandais de son territoire, l’Afrique du Sud a donné un signal fort à Kagamé. Elle demande à Paul Kagamé de retenir la leçon.

« Malgré le coup médiatique que Kigali a fait en chassant à son tour les diplômâtes sud-africains, il n’a pas refusé d’écouter l’émissaire américain qui a été dépêché pour lui demander de stopper l’escalade », note l’URRS.

L’Afrique du Sud accuse trois diplomates rwandais et un burundais d’avoir participé à l’attaque contre le domicile de l’ancien général Faustin Nyamwasa, ex-homme de confiance de Paul Kagamé devenu son opposant. Ces 4 diplomates ont été tout simplement expulsés. Le Rwanda avait réagi en expulsant six diplomates Sud-africains.

[GARD align= »center »]

« Apparemment, le président Paul Kagamé ne prend pas au sérieux les avertissements de la communauté internationale. Il n’agit pas différemment des terroristes internationaux ! », indique le communiqué de l’URRS dont le président Samuel Hakizimana appelle la communauté internationale à mettre fin aux dérives du président rwandais.

Didier Assogba
Oeildafrique.com

 


Tags assigned to this article:
afrique du sudPaul Kagamerwanda

Related Articles

Les candidats à la présidentielle rwandaise contrôlés sur les réseaux sociaux

[GARD align= »center »] Les candidats à la présidentielle rwandaise du 4 août devront, durant leur campagne, soumettre à la commission électorale

La justice britannique abandonne la procédure d’extradition contre le chef du renseignement rwandais

La justice britannique a annoncé lundi avoir abandonné la procédure d’extradition lancée en juin contre le chef des services secrets

Une Rwandaise condamnée aux Etats-Unis

Américaine d’origine rwandaise, Beatrice Munyenyezi a été condamnée à une peine de dix années de prison et déchue de sa

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*