Rwanda: Kagame vendredi à Paris pour une réunion de l’Unesco

Rwanda: Kagame vendredi à Paris pour une réunion de l’Unesco
Le président rwandais Paul Kagamé

Le président rwandais Paul Kagamé

Le président rwandais Paul Kagame doit venir vendredi à Paris pour une réunion de l’Unesco mais ne rencontrera aucun responsable politique en France, qu’il accuse de complicité dans le génocide de 1994, ont annoncé ses services.

En avril 2014, lors des commémorations du 20e anniversaire du génocide, Paul Kagame avait réitéré ses accusations contre la France d’avoir « participé » aux massacres de 1994, essentiellement contre la minorité tutsi, qui avaient fait quelque 800.000 morts en quelques mois, selon l’ONU.

« Le président Kagame arrivera à Paris vendredi pour une réunion de l’UTI (Union internationale des télécommunications) à l’Unesco (Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture), où il copréside la commission sur le haut débit », a déclaré sa porte-parole Stephanie Nyombayire à l’AFP.

M. Kagame accuse la France de complicité de génocide, reprochant à Paris d’avoir soutenu le gouvernement extrémiste hutu qui avait déclenché les tueries.

Les relations entre la France et le Rwanda ont été totalement gelées entre 2006 et 2009.

Paris a plusieurs fois rejeté les accusations de participation au génocide, assurant que les forces françaises n’avaient qu’oeuvré à la protection des populations civiles.

Des opposants au régime autoritaire de M. Kagame, qui ne laisse aucun espace de liberté à l’opposition, devraient se rassembler à Paris pour manifester devant les locaux de l’Unesco.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
Paul Kagamerwandaunesco

Related Articles

RDC: Au moins 57 morts dans le déraillement d’un train dans la province de Katanga

[GARD align= »center »] Le déraillement d’un train dans le sud-est de la République démocratique du Congo (RDC) mardi a causé la

RDC: des affrontements armés entre rebelles du M23 font 10 morts

Des incidents armés ont opposé dimanche soir des factions rivales du mouvement M23 et fait dix morts parmi les rebelles

Congo-Brazzaville : l’opération d’expulsion de kinois continue

[GARD align= »center »] En quelques jours, des dizaines de milliers de ressortissants de la RDC ont quitté Pointe Noire, la capitale

1 commentaire

Espace commentaire
  1. faissal
    faissal 26 février, 2015, 17:38

    La mémoire de l’Histoire.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*