Rwanda : L’ancien Chef des renseignements, Patrick Karegeya assassiné en Afrique du Sud

Rwanda : L’ancien Chef des renseignements, Patrick Karegeya assassiné en Afrique du Sud

[wp_ad_camp_3]

Patrick Karegeya

Patrick Karegeya

L’ancien Directeur général des renseignements extérieurs du Rwanda jusqu’en 2004, avant sa disgrâce et son départ en exil a été assassiné mercredi 1er janvier dans une chambre d’hôtel à Johannesburg en Afrique du Sud. Ce sont les membres de l’opposition rwandaise en exil qui ont annoncé la nouvelle de l’assassinat, de Patrick Karegeya. Le général Kayumba, ancien chef d’état-major de l’armée rwandaise, qui vit lui aussi en exil en Afrique du Sud a indiqué que Patrick Karegeya a été retrouvé étranglé dans une chambre de l’hôtel Michelangelo Towers, du quartier de Sandton, à Johannesburg.

Les information disponibles pour l’heure font état de ce que le 31 décembre Patrick Karegeya avait annoncé l’un de ses proches qu’il devrait rencontrer un ami de passage. Ses proches indiquent qu’il a annoncé un rendez-vous dans la soirée à l’hôtel Michelangelo Towers avec un certain Apollo. Et le dernier contact des Patrick Karegeya avec ses proches remonte au 31 décembre vers 19h30. Voulant avoir des nouvelles de l’ancien Chef de renseignement de Kigali, son neveu s’est rendu à l’hôtel sus indiqué. Quelle ne fut sa surprise et sa stupéfaction de découvrir  le corps de Patrick Karegeya étranglé. On indique que ses téléphones ont été emportés.

Les proches de Patrick Karegeya ont déjà trouvé le coupable de cet assassinat. Ils accusent le régime de Kigali d’avoir commandité le meurtre de l’ancien Chef des renseignements devenu une menace pour le Président rwandais. Le général Kayumba Nyamwasa, ancien chef d’état-major de l’armée rwandaise également en exil en Afrique du Sud et qui a lui-même échappé à une tentative de meurtre en 2010, dénonce ainsi un assassinat politique. « Il ne fait aucun doute pour moi que le gouvernement du Rwanda est responsable de tout cela. Patrick Karegeya est réfugié, ici, en Afrique du Sud. Il n’a jamais eu aucun problème avec qui que ce soit dans ce pays. Qui d’autre que le président Paul Kagame, qui l’a pourchassé au cours des dix dernières années, voudrait voir Patrick Karegeya mort ? C’est un assassinat politique, comme le gouvernement du Rwanda en a toujours mené. C’est la politique du gouvernement du Rwanda de tuer ses opposants. », a déclaré Kayumba Nyamwasa.

[wp_ad_camp_2]  [wp_ad_camp_2]

Patrick Karegeya est décrit généralement comme un homme très prudent parce qu’il savait que Kigali  cherchait à attenter à sa vie. Il n’a pas pu échapper à cette éventualité parce qu’il aurait renoncé à être protégé par les services secrets sud-africains, pour garder sa liberté de mouvement.

Rappelons que de par ses déclarations, Patrick Karegeya a provoqué la frayeur dans le camp du pouvoir de Paul Kagamé. Depuis 6 ans qu’il vit en exil en Afrique du Sud, il a toujours représenté une menace pour Kigali avec le parti politique qu’il a fondé avec d’autres personnalités rwandaises en exil, dont le général Kayumba Nyamwasa. Au mois de juillet 2013, l’ancien Chef des renseignements a  accusé le président Kagame d’avoir organisé l’attentat contre l’avion du président Habyarimana, qui a le génocide de 1994 en Rwanda. Le désormais feu Patrick Karegeya a annoncé sa disponibilité à collaborer avec la justice française pour faire évoluer le dossier. Très suffisant pour chercher à l’éliminer afin que la vérité ne se sache pas. 

Didier Assogba
Oeildafrique.com

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
Patrick KaregeyaPaul Kagamerwanda

Related Articles

Manifestations en Afrique du Sud pour le départ de Zuma

[GARD align= »center »] Plusieurs milliers de Sud-Africains sont descendus vendredi dans les rues des principales villes du pays pour réclamer le

Ali Bongo effectue une visite à Paris

Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, quitte Libreville mercredi pour effectuer une visite à Paris en France, selon

Le Togo part à l’assaut des institutions internationales

[GARD align= »center »] Le Ministre togolais des Affaires Etrangères Robert Dussey a procédé ce lundi 19 mai au lancement de la

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Ndagijimana Elie
    Ndagijimana Elie 3 janvier, 2014, 10:27

    la politique es différente aux outres sciences, le Tutsi cherche son frère

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*