Rwanda: un ancien maire condamné à la perpuité pour le génocide de 1994 par un tribunal allemand

[GARD align= »center »]

L'ancien maire rwandais, Onesphore Rwabukombe (d) arrive au tribunal de Francfort en Allemagne, le 18 janvier 2011|AFP

L’ancien maire rwandais, Onesphore Rwabukombe (d) arrive au tribunal de Francfort en Allemagne, le 18 janvier 2011|AFP

Un ancien maire rwandais a été condamné mardi par un tribunal allemand à la réclusion à perpétuité pour son rôle actif dans le génocide des Tutsis au Rwanda en avril 1994.

Onesphore Rwabukombe, 58 ans, a été condamné à « la prison à vie (…) pour sa participation au génocide au Rwanda en 1994 », a indiqué dans un communiqué la Cour d’appel de Francfort (centre).

Cet ancien maire de Muvumba, dans le nord-est du Rwanda, comparaissait pour son rôle dans le massacre le 11 mai 1994 de plus de 400 Tutsis réfugiés dans une église de Kiziguro, à environ 80 kilomètres au sud de Muvumba.

Au terme de trois ans de procès, M. Rwabukombe avait été condamné une première fois en février 2014 à Francfort à 14 ans de prison pour « complicité » dans ces massacres, devenant le premier responsable rwandais condamné en Allemagne sur la base d’une loi sur les crimes contre l’humanité adoptée en 2002.

Il avait alors échappé à la peine de perpétuité prévue en cas de condamnation pour génocide. Mais en mai dernier, la Cour fédérale allemande avait ordonné qu’il comparaisse une deuxième fois car il y avait selon elle « la possibilité d’une condamnation pour participation » active au génocide et plus seulement pour « complicité ».

La Cour avait insisté sur son rôle dans l’organisation du massacre, dès la veille des faits. Il avait emmené en voiture des Hutus armés sur le site de l’église, leur avait ordonné: « Commencez votre travail! » puis avait assisté au massacre. Il avait ensuite participé au transport des corps dans une fosse commune.

« L’accusé a agi de façon délibérée et avec la volonté de détruire », a indiqué mardi le président du tribunal de Francfort (centre), Josef Bill, cité par l’agence DPA.

M. Rwabukombe résidait avec sa famille dans la région de Francfort depuis 2002, et était incarcéré en Allemagne depuis 2010. Il avait fait l’objet d’un mandat d’arrêt de Kigali, relayé en 2007 par Interpol.

Fin septembre, deux chefs de la rébellion hutu rwandaise ont été condamnés à 13 et 8 ans de prison en Allemagne pour avoir orchestré des massacres en République démocratique du Congo.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
allemagnegénocideprocèsrwanda

[GARD align="center"] [fbcomments]

Related Articles

RDC: 23 morts près de Beni dans de nouveaux massacres

Deux nouveaux massacres ont fait 23 morts près de Beni au soir même d’une visite du ministre de l’Intérieur congolais

Centrafrique: Les anti-balaka sont désormais ciblés par les forces internationales

[GARD align= »center »] Une vaste opération de désarmement des anti-balaka, des miliciens majoritairement chrétiens a été menée samedi par les forces

Congo : le plus grand supermarché de Brazzaville ravagé par un incendie

 [GARD align= »center »] Un incendie d’origine inconnue a ravagé au petit matin de jeudi, l’un des plus grands supermarchés de Brazzaville,

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*