Saisie du compte l’hôpital de Panzi: les agents exigent au pouvoir congolais la levée de la mesure

Saisie du compte l’hôpital de Panzi: les agents exigent au pouvoir congolais la levée de la mesure

[GARD align= »center »]

l’hôpital de Panzi en RDC

C’est la grogne à l’hôpital de Panzi de la République démocratique de Congo

C’est la grogne à l’hôpital de Panzi de la République démocratique de Congo. Les comptes bancaires de l’infrastructure sanitaire viennent d’être saisis par le pouvoir congolais. Et les agents n’exigent rien que la levée de la mesure.

«Cela veut dire qu’on ne peut plus y opérer des retraits. Cela a un impact majeur sur le fonctionnement de l’hôpital et la prise en charge des malades. Déjà ce mois de décembre 2014, les 500 agents employés par l’hôpital n’ont pas reçu leur salaire suite à cette situation », souligne Norbert Nkuna, chargé des ressources humaines de l’hôpital. Il s’est exprimé, mardi, sur le site internet de l’infrastructure sanitaire.

Pour maître Patient Bashombe, avocat conseil de Panzi, cette saisie est illégale. «L’hôpital de Panzi est un hôpital général de référence. Cela implique que c’est un hôpital de l’Etat. Et aucun hôpital public ne paie jusqu’aujourd’hui les impôts en RDC. Le fait de saisir les comptes de l’hôpital est illégal pouvant nous amener à parler d’un acharnement», a-t-il dit

Depuis de nombreuses années, cet hôpital s’occupe de la prise en charge des survivantes des violences sexuelles. La structure est devenue un miroir face à la barbarie et aux atrocités que vivent les femmes en RDC et toutes les communautés congolaises.  Le pouvoir congolais, qui ne s’est pas prononcé sur la saisie des comptes de l’hôpital, nie les violences sexuelles, affirmant avoir maîtrisé la situation sécuritaire du pays.

Depuis plus de 10 ans, Dr Denis Mukwege, Médecin directeur de l’hôpital de Panzi ne cesse de dénoncer sur les hautes tribunes du monde cette barbarie ayant fait du corps de la femme un champ de bataille. Pour ses combats contre les violences sexuelles, Dr Mukwege a reçu, le 26 novembre 2014 à Strasbourg, le   Prix Sakharov.

En attendant, le personnel de l’hôpital de Panzi compte continuer le combat pour que le pouvoir congolais lève la mesure.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
hôpital de PanziRDC

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

RDC-Joseph Kabila: N’ayant jamais été violée, la constitution sera toujours respectée dans toutes ses dispositions »

[GARD align= »center »] Le Président congolais, Joseph Kabila s’est exprimé ce mardi devant les deux chambres du parlement. Une allocution qui

TF1 devra payer 32 millions d'euros pour la non-distribution d'un film de Spike Lee

TF1 Droits audiovisuels a été condamnée par le tribunal de grande instance de Paris à payer près de 32 millions

En Afrique du Sud, la première femme noire à la tête d’un navire militaire veut faire des émules

[GARD align= »center »] Jusqu’à ses 18 ans, Zimasa Mabela a grandi dans un village à deux heures de route de l’océan

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*