Sanctions de l’UE et des USA: la RDC appliquera t-elle la réciprocité ?

Joseph Kabila

Le président congolais Joseph Kabila, le 5 avril 2017 à Kinshasa|©DR

Les sanctions américaines et européennes sont sans nul doute moyennement appréciées par Kinshasa. Encore silencieux, les dirigeants congolais risquent d’appliquer le principe de réciprocité.

[GARD align= »center »]

Le pouvoir de Kinshasa continue de faire face à une pression des instances internationales. L’Union Européenne et les États-Unis d’Amérique ont confirmé les sanctions prises contre plusieurs hauts dirigeants congolais. Une série de décisions qui confirme l’image négative qu’a aujourd’hui la RDC auprès de ses partenaires historiques tels que la France, Les USA et la Belgique.

Pourtant selon Jeune Afrique (Mag du 4 – 10 juin 2017) les autorités Congolaises n’étendent pas se laisser faire. Les conseils du Président Joseph Kabila étudient la possibilité d’appliquer le principe de réciprocité. Une liste des personnalités occidentales serait sur le point d’être publié.

La riposte serait des mesures ciblant des ressortissants occidentaux installés en
 RD Congo « impliqués dans la campagne d’intoxication et de désinformation de nos partenaires étrangers », indique un proche du chef de l’État congolais.

Œil d’Afrique


Tags assigned to this article:
kabilakinshasaRDCsanctionsusa

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Côte d’Ivoire: Le Premier ministre, Kablan Duncan, pressenti au poste de vice-président

[GARD align= »center »] Les Ivoiriens se sont dotés ce dimanche 30 octobre 2016 d’une nouvelle Constitution, même si c’est seulement 42,42%

Ecobank annonce un partenariat stratégique avec la Qatar National Bank

Ecobank Transnational Incorporated (ETI) a le plaisir d’annoncer aujourd’hui l’acquisition, par la Qatar National Bank (QNB), basée à Doha, d’une participation minoritaire de 12,5%(1) de ETI. Ceci par le biais d’achat, par QNB, d’actions ordinaires et d’actions préférentielles  convertibles détenues  par la société Asset

Congo: Jean Claude Ngakosso prend une douche froide a Addis Abéba au siège de l’Union Africaine

[GARD align= »center »] Une semaine après la tenue du scrutin présidentielle controversée du Congo Brazzaville, le ministre Congolais des affaires étrangères

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*