Sassou Nguesso à Washington pour un tête à tête avec Donald Trump

[GARD align= »center »]

Le Président Sassou Nguesso s'est envolé ce 26 décembre 2016 pour les USA

Le Président Sassou Nguesso s’est envolé ce 26 décembre 2016 pour les USA

En difficulté avec la France, son principal partenaire, le président congolais Denis Sassou Nguesso va enfin pouvoir revenir sur la scène internationale grâce à sa future rencontre avec le président élu des USA, Donald Trump.

« En sa qualité de président du groupe international de contact sur la crise en Libye, le locataire du Palais du Peuple à Brazzaville sera reçu par Donald Trump. Le tête à tête entre les deux hommes aura lieu à Washington, le mercredi prochain » indiquent nos sources.

Un séjour qui pourrait permettre à Denis Sassou Nguesso d’obtenir des éclaircissements sur les démêlés judiciaires de sa femme, Antoinette Nguesso et de son fils Christel. Tous deux poursuivis par les autorités américaines qui souhaiteraient avoir d’informations sur les avoirs de la Nguesso famille et du Congo aux USA.

Sassou Nguesso en proie à une crise politique depuis sa réélection à la tête du Congo en mars 2016, a également perdu le soutien de la France, son partenaire historique. Le Président François Hollande n’a toujours par reçu son homologue congolais. 

Les USA qui tiennent absolument au départ du Président Joseph Kabila qui est de l’autre côté du fleuve Congo. Ils pourraient également user des relations privilégiés entre les deux hommes pour convaincre le fils Kabila de quitter le pouvoir tel que le stipule la constitution de son pays.

Ce qui est sûre, du côté de Brazzaville l’attente est énorme. Une occasion rêvée de faire taire les adversaires de Sassou Nguesso à la tête du Congo depuis plus de 32 ans.

[GARD align= »center »]

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
congoDonal TrumpSassou N’Guessousa

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Congo: à Brazzaville, l’exode des Kinois se fait sentir sur la vie locale

[GARD align= »center »] Vendeurs à la sauvette, cordonniers ambulants, éboueurs, chauffeurs de bus ou taxis, manutentionnaires, domestiques: à Brazzaville, c’est toute

Congo: une « société » française au secours de la police et la gendarmerie congolaise pour sécuriser le FESPAM

Le gouvernement congolais a pris des dispositions sécuritaires particulières pour le Festival panafricain de musique (FESPAM) qui s’ouvre le 13

Explosions au Congo: la fin du déminage est prévue en août

Le déminage du site des explosions qui ont fait près de 300 morts le 4 mars à Brazzaville s’achèvera en

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*