Séisme au large de l’Indonésie

Séisme au large de l’Indonésie

Des habitants de Banda Aceh courent se mettre à l'abri après un séisme de 8,7 qui a touché l'île de Sumatra, le 11 avril 2012 en Indonésie

Un séisme de magnitude 8,6 s’est produit mercredi au large de l’île indonésienne de Sumatra, déclenchant une alerte au tsunami sur l’ensemble de l’océan Indien tandis que des scènes de panique rappelaient la tragédie de 2004 qui avait fait 220.000 morts.

Le séisme a eu lieu à 08H38 GMT, à 23 km de profondeur et à environ 430 km au sud-ouest de Banda Aceh, la capitale de la province d’Aceh, a annoncé l’Institut américain de géophysique (USGS) qui avait initialement évalué la magnitude à 8,9 puis à 8,7.

Le Centre américain de surveillance des tsunamis du Pacifiquea émis une alerte sur l’ensemble de l’océan Indien.

« Les séismes de cet ampleur ont le potentiel de provoquer des tsunamis ravageurs qui peuvent toucher les côtes de l’ensemble du bassin de l’océan Indien », a-t-il averti.

Le président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono a toutefois assuré qu’il n’y avait « pas de menace de tsunami pour le moment ».

En Thaïlande, une vague de 10 centimètres seulement a touché une île de la côte ouest, mais l’alerte au tsunami était pour l’heure maintenue dans le pays.

Un correspondant de l’AFP présent sur l’île de Simuele, près de la province d’Aceh, a de son côté vu la mer se retirer subitement, un phénomène habituellement annonciateur d’un tsunami.

« J’ai vu les eaux refluer d’environ 10 mètres », a-t-il dit.

Le tremblement de terre, suivi deux heures plus tard par une réplique de magnitude 8,2, a été ressenti pendant environ cinq minutes vers 15H38 heure locale, a témoigné un journaliste de l’AFP à Banda Aceh.

« Ca a commencé comme une petite secousse et puis ça a forci. Certains tentaient de fuir (loin des côtes), certains priaient et des enfants ont paniqué quand les enseignants ont essayé de les faire sortir de l’école », a-t-il raconté. « Il y a des embouteillages partout parce que les gens essayent de s’éloigner de la côte ».

Une chaîne de télévision locale, Metro TV, montrait des centaines de personnes rassemblées dans une grande mosquée de Banda Aceh, souvent en pleurs, à la recherche de proches dans cette province à majorité musulmane durement éprouvée par le tsunami de 2004.

Carte de localisation de l'épicentre d'un séisme au large de l'Indonésie qui a déclenché une alerte au tsunami dans la région

Des femmes et des jeunes filles couvertes de blanc de la tête au pied priaient sur des tapis.

La secousse a été perçue très loin à l’intérieur des terres en Inde et en Thaïlande, faisant trembler des immeubles jusqu’à Bangkok. La Réunion a émis une alerte orange au tsunami.

Selon une touriste australienne, Bonnie Muddle, en vacances à Phuket, station touristique populaire de Thaïlande dévastée par le tsunami de 2004, des évacuations étaient en cours à Krabi et dans La baie de Phan Nga.

« Tout Le Monde commence à s’inquiéter un peu ici », a-t-elle déclaré à l’AFP au téléphone.

L’Inde a déclenché une alerte rouge au tsunami pour les îles Andaman et Nicobar, tandis que les côtes de l’Andhra Pradesh et du Tamil Nadu, dans le sud et le sud-est de ce pays, ont été rapidement placées sous haute surveillance. L’alerte a ensuité été étendue aux Etats de l’Orissa et du Kerala.

Le Sri Lanka a lui aussi émis une alerte au tsunami et ordonné l’évacution de son littoral. Le gouvernement a dit craindre un déferlement de vagues sur la côte orientale de l’île vers 10H40 GMT.

Des habitants de Trincomalee, un port situé dans l’est, ont rapporté que des milliers de personnes avaient quitté leur domicile et que le trafic ferroviaire côtier avait été suspendu.

En Thaïlande, les autorités ont demandé aux populations vivant sur les côtes de la mer Andaman d’évacuer.

Un peu partout sur les côtes du pays, les autorités ont installé ces dernières années des panneaux indiquant la direction des collines environnantes. Certains grands hôtels se sont équipés de Tours capables d’accueillir leurs clients et personnels en cas de tsunami.

Le vice-amiral Tharathorn Jaritsuwan, commandant de la flotte de la région sud du pays, a indiqué que la marine était prête à intervenir et la Première ministre Yingluck Shinawatra a convoqué un conseil des ministres extraordinaire.

L’île de Sumatra, située dans le nord-ouest de l’archipel indonésien, avait été secouée le 26 décembre 2004 par un très fort tremblement de terre, de magnitude 9,3, qui avait provoqué un tsunami sur les côtes d’une dizaine de pays d’Asie du Sud-Est faisant plus de 220.000 morts, dont 170.000 à Aceh.

©AFP

 

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
alertecotespayssudtsunami

Related Articles

RDC: 8 morts lors d’une attaque de miliciens dans le parc des Virunga

Huit personnes, dont deux gardes forestiers, un soldat et cinq miliciens, ont été tuées jeudi lors de l’attaque d’une milice

Miss Monde 2012 : Miss Chine couronnée à domicile

La Chine a de quoi être fière ! Elle qui accueillait le concours de Miss Monde 2012 cet après-midi à

Des ONG demandent le report des législatives au Congo

[GARD align= »center »] Pour la coalition d’ONG qui exigent le report des législatives, les conditions ne sont pas réunies pour l’organisation

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*