Sénégal: 341 personnes interpellées dont 14 étrangers

Sénégal: 341 personnes interpellées dont 14 étrangers

[GARD align= »center »]

Photo d`archive / AFP

Photo d`archive / AFP

La policie sénégalaise a menée une opération coup de poing dans la nuit du dimanche au lundi sur l’ensemble du territoire national. Ainsi, de Dakar jusqu’à Tambacounda (Sud), la police sénégalaise a interpellée durant ces opérations de ratissages, environ 341 personnes dont 14 étrangers dans la seule région de Dakar.

Dans un communiqué rendu public, les services de la police informent que ces opérations ont été effectuées entre 20 heures et 06 heures du matin.
Selon le nouveau commissaire central, Abdoulaye Diop, cette opération, qui rentre dans le cadre de la sécurisation des personnes et de leurs biens dévolue au Service régional de sécurité publique de Dakar.

Ces noctambules ont été arrêtés pour divers délits et parmi lesquels il y avait un Nigérian pour détention et usage de chanvre indien ». La police sénégalaise avait installée environs 43 chek-point pour contrôler les véhicules et leurs occupants à travers la ville de Dakar et sa banlieue.

[GARD align= »center »]

Au total, la police signale avoir mis la main sur 338 pièces afférentes à la conduite automobile ont été saisies. 104 véhicules ont été mis en fourrière, dont 44 scooters et 60 véhicules (six pour vitres teintées sans autorisation et deux pour défaut de plaques d’immatriculation. »Cependant, souligne la police, cette opération est le prolongement du travail journalier des commissariats qui a permis la mise en fourrière de près de 300 véhicules pour défaut de plaques d’immatriculation ».

Adama Coulibaly
© Oeildafrique.com


Tags assigned to this article:
policesénégal

Related Articles

Burkina Faso : Macky Sall cautionne une candidature de Compaoré en 2015

[GARD align= »center »] Cela ne doit pas plaire à l’opposition burkinabè : le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall est favorable à

Burkina: brève interpellation du vice-président de la rébellion touareg MNLA

Le vice-président de la rébellion touareg Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) Mahamadou Djeri Maïga a été brièvement interpellé

Nigéria: le président, candidat à sa propre succession, sur fond de violences islamistes

[GARD align= »center »] Sans surprise, le président nigérian Goodluck Jonathan devrait annoncer mardi sa candidature à sa succession pour la présidentielle

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*