Sénégal: 4 personnes inculpées pour un photomontage jugé offensant pour le président

[GARD align= »center »]

Le président sénégalais, Macky Sall

Le président sénégalais, Macky Sall

Quatre personnes arrêtées au Sénégal à la suite de la diffusion d’un photomontage jugé offensant pour le président Macky Sall sur la messagerie WhatsApp ont été inculpées et placées sous mandat de dépôt, a-t-on appris auprès d’un de leurs avocats.

Arrêtées en début de semaine par la gendarmerie, ces quatre personnes – trois femmes et un homme âgés d’une vingtaine d’années – ont passé de vendredi à samedi leur première nuit en prison à Dakar, a précisé à l’AFP l’avocat Bassirou Sakho, qui représente une des jeunes femmes, étudiante.

Le juge d’instruction les a inculpées de diffusion d’image contraire aux bonnes moeurs et d’association de malfaiteurs, mais n’a pas retenu le chef d’outrage à l’institution présidentielle, a indiqué Me Sakho vendredi soir.

Il leur est reproché d’avoir partagé sur le groupe WhatsApp auquel ils appartiennent un photomontage sur lequel le visage du chef de l’Etat a été superposé au corps d’un homme nu.

Selon les médias sénégalais, qui n’ont pas publié l’image incriminée, une cinquième personne, actuellement en Gambie et soupçonnée d’avoir envoyé le photomontage, est activement recherchée.

C’est un membre du groupe sur WhatsApp, en désaccord avec la diffusion de ce photomontage, qui aurait saisi la gendarmerie, selon les médias.

Le délit de « diffusion d’image contraire aux bonnes moeurs » est passible au Sénégal d’un mois à deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 25.000 à 300.000 francs CFA (38 à 457 euros).

Cette affaire intervient dans un climat pré-électoral, avec la clôture cette semaine des listes pour le scrutin législatif du 30 juillet.

Le Sénégal, un des rares pays africains à n’avoir connu aucun coup d’Etat depuis son indépendance en 1960, et qui a vécu deux alternances pacifiques, en 2000 et en 2012, est souvent vanté comme un modèle de démocratie sur le continent.

AFP

[GARD align= »center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
enquêteinternetsénégal

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Côte d’Ivoire: Ouattara va demander la levée totale de l’embargo sur les armes

Le président ivoirien Alassane Ouattara demandera, au lendemain de la présidentielle d’octobre prochain, la levée totale de l’embargo de l’ONU

CEDEAO : Le Chemin vers la Monnaie unique est fait de plusieurs difficultés

[GARD align= »center »] Yamoussoukro, la capitale politique ivoirienne a accueilli vendredi et samedi, une rencontre des experts des pays de l’Afrique

Nigeria: le président Buhari va s’attribuer le crucial ministère du Pétrole

Le président nigérian Muhammadu Buhari va prendre en charge le portefeuille clé du pétrole au sein du gouvernement dont la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*