Sénégal : 8 morts et près de 60 blessés dans un accident de la route

[GARD align= »center »]

Image d’archive|DR

Image d’archive|DR

Au Sénégal, ce ne sont pas le djihadistes qui tuent, mais plutôt la route. Dans d’autres cieux, ces morts auraient pu être mieux connus s’ils avaient été tués par des terroristes. Ici, il s’agit d’un accident de la route survenu  tôt, ce mardi, qui a huit morts et plus d’une cinquantaine de blessés.

L’accident a eu lieu ce mardi nuit à Kaolack, une région centre du Sénégal. Un bus qui avait quitté Dakar, la capitale a vu ses pneus de derrière éclater alors qu’il roulait à vive allure. Le chauffeur a ensuite perdu le contrôle du véhicule qui s’est renversé. Bilan : 8 morts dont le chauffeur du bus et son apprenti, et 59 blessés. Le bus devait se rendre à Mandat Douane une localité périphérique du département de Vélingara (Sud du pays).

Au Sénégal,  les accidents de la route sont très fréquents. Le bulletin semestriel de la Brigade nationale des Sapeurs-pompiers (BNSP) paru début avril faisait état 24.231 victimes d’accidents de la route en 2015 dont 400 morts.

Au cours de mars 2016, Tallybisn, une plateforme web et mobile d’information trafic a recensé  19 personnes tuées et près d’une centaine de blessés.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
sénégal

[fbcomments]

Related Articles

Sénégal : Macky Sall salue la mobilisation des partenaires pour le financement du PSE

[GARD align= »center »] La table ronde de Paris est de convaincre les bailleurs de fonds et des investisseurs internationaux au siège

Nigeria: le chef de Boko Haram revendique l’attentat de lundi à Abuja

[GARD align= »center »] Le chef du groupe islamiste armé nigérian Boko Haram, Abubakar Shekau, a revendiqué l’attentat à la bombe survenu

Côte d’ivoire : La forêt classée du Mont Péko bientôt libérée par ses occupants étrangers

« 96% des personnes vivant illégalement dans cette forêt sont d’origine étrangère ». C’est la conclusion que vient de rentre le

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*