Sénégal : Hissène Habré condamné à verser environ 81 millions d’euros aux victimes

[GARD align= »center »]

Hissène Habré

Hissène Habré entouré par des militaires après une audition auprès d’un juge, le 2 juillet 2013 à Dakar.|© AFP/Stringer

L’ancien président du Tchad condamné à la prison à vie à Dakar, le 30 mai 2016, doit verser près de 81 millions d’euros à ses victimes pour les atrocités qu’il a commises sous son règne, entre 1982 et 1990.  Les Chambres africaines extraordinaires qui ont jugé l’ancien chef d’Etat, ont rendu, vendredi, la décision.   

La Cour a déclaré que Hissène Habré doit indemniser ses victimes pour les meurtres, actes de torture, esclavage sexuel, viols, et autres crimes qu’il a commis sous son règne. La Cour a accordé à chaque survivant de viol et d’esclavage sexuel 20 millions de FCFA (approximativement 30 487 Euros, 33 898 $US), à chaque survivant de torture et de détention arbitraire ainsi qu’à chaque ancien prisonnier de guerre maltraité 15 millions de FCFA (22 865 Euros, 25 424 $US), et 10 millions de FCFA aux victimes indirectes (approximativement 15 243 Euros, 16 949 $US), pour un montant total d’environ 53 milliards de francs CFA (90 millions de dollars ou 81 millions d’euros), énumère dans un communiqué Reed Brody, l’un des avocats des victimes.

En revanche, le juge burkinabé Gberdao Gustave Kam a rejeté les demandes de réparations collectives.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]

 

 


Tags assigned to this article:
Hissène Habré

[fbcomments]

Related Articles

Togo: ouverture de la 3e conférence nationale sur la sécurité en mer

[GARD align= »center »] Le compte à rebours du sommet de l’Union Africaine sur la sûreté, la sécurité maritime et le développement

Côte d’Ivoire: les mutins de Bouaké refusent de rentrer dans le rang

[GARD align= »center »] Accès à la ville bloqués, tirs en l’air et patrouilles: les soldats mutins de Bouaké (centre), deuxième ville

Terrorisme: le Bénin se dit « stupéfait » de la mise en garde de Paris

Le Bénin s’est dit « stupéfait » dimanche de la mise en garde de Paris contre les risques d’attentat ou d’enlèvement dans

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*