Sénégal: « Je suis Garissa », revendiquent des étudiants de Dakar

Sénégal: « Je suis Garissa », revendiquent des étudiants de Dakar
Des photos des victimes alignées devant la morgue de Nairobi

Des photos des victimes alignées devant la morgue de Nairobi|Photo: /AP/BEN CURTIS

Plusieurs étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) se sont réunis, vendredi à Dakar,  en hommage à leurs 147 collègues assassinés par un commando terroriste à l’Université Garissa du Kenya, le 2 avril dernier.

Tous regroupés derrière une large banderole, les étudiants et des leaders politiques ont porté des tee-shirts  à l’effigie du MPCA (Mobilisation pour la paix et la consolidation de la justice africaine). Ils ont brandi des pancartes sur lesquelles, étaient inscrits: «non au terrorisme, vive la paix!». Ou  bien encore, «je suis Garissa».

Des messages qui s’ajoutent à ceux inscrits sur  les banderoles, comme «les jeunes et étudiants du Sénégal avec la société civile expriment leur solidarité aux étudiants de Garissa-Kenya». Par le biais des écritures, d’autres étudiants s’interrogent sur l’indifférence notée entre les attentats de Paris du 11 janvier dernier, ayant fait une vingtaine de morts et celui de Tunis, du 29 mars, avec 22 morts, qui ont mobilisé des chefs d’Etat et chefs de gouvernement africains et européens.

Alors qu’Garissa, excepté la mobilisation des étudiants kényans, aucun rassemblement réunissant des présidents africains ne s’est déroulé en hommage aux victimes.

«Il faut changer cela. Les Africains doivent être à la tête du combat contre le terrorisme. Puisque, comme on dit, charité bien ordonnée commence par soi », a lancé le responsable d’And jëf/Parti africain pour la démocratie et la solidarité (AJ/PADS), Landing Savané.

Pour sa part, le Burkinabé Youssouf Ba, responsable des Jeunesses fédéralistes africaines, coorganisatrices du rassemblement a indiqué que les évènements de l’Université de Garissa montrent que l’Afrique est confrontée aux mêmes problèmes (de sécurité). «Nous pensons qu’il faut aller donc vers les mêmes solutions», suggère l’étudiant.

Le médiateur de l’UCAD, Mamadou Ndiaye, au nom du recteur, a souligné que le jeudi 2 avril 2015 marquera à jamais un moment tragique dans la conscience du peuple de l’humanité.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
Garissakenyasénégal

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Mali: attentat-suicide à la voiture piégée à Kidal, plusieurs morts

Un attentat-suicide à la voiture piégée a secoué mardi soir à Kidal, ville de l’extrême nord-est du Mali où sont

Burkina Faso: Paul Kaba Thieba nommé au poste de Premier ministre

[GARD align= »center »] L’économiste Paul Kaba Thiéba a été nommé Premier ministre du Burkina par le président récemment élu Roch Marc

Sénégal-législatives: gaz lacrymogène contre des partisans de l’ex-président Wade

[GARD align= »center »] Les forces de l’ordre empêchaient mardi les partisans de l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade, 91 ans, de se rassembler

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*