Sénégal: Karim Wade la CEDEAO examine sa plainte

by Bona | 23 janvier 2013 8 08 17 01171

Cinq anciens collaborateurs de l’ex président sénégalais Abdoulaye Wade, dont son fils Karim, avaient déposé une plainte contre le gouvernement sénégalais devant la Cour de Justice de la CEDEAO.

Ils accusent le gouvernement de Macky Sall d’avoir violé leurs droits.

Karim WADE et quatre députés, Omar SARR, Madické NIANG, Abdoulaye BALDE et Ousmane NGOM sont interdits de sortie du territoire sénégalais
Une mesure qui représente, pour leur avocat Mohamed Seydi Ndiaye, une violation grave à la liberté de circulation.
L’immunité des quatre parlementaires, qui étaient des personnalités de l’ancien régime d’Abdoullaye Wade, avait été levée début janvier.
Pour leur avocat, cela constitue une atteinte à leurs privilèges et immunités garanties par la Constitution du Sénégal.
Lors de la première audience de la Cour dans l’affaire de cette plainte contre le gouvernement du Sénégal, la demande de procédure accélérée a été reçue par la Cour.
Il a également été décidé que le délibéré sur les exceptions d’incompétence ou d’irrecevabilité soulevées par l’état du Sénégal sera rendu le 4 février.
L’avocat des plaignants a plaidé pour que ces « violations de droits de l’homme » cessent, et dénonce des considérations purement politiques qui ont présidé aux décisions d’interdiction de voyager et de levée de l’immunité.
Les 4 députés appartiennent au Parti Démocratique Sénégalais, le parti de l’ancien président et père de Karim Wade. Ils sont désormais dans l’opposition et visés par des enquêtes de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite, pour enrichissement illicite et blanchiment d’argent.

 

Avec bbc[1]

Endnotes:
  1. bbc: http://www.bbc.co.uk/afrique/region/2013/01/130123_senegal_ecowas.shtml

Source URL: http://archives.oeildafrique.com/senegal-karim-wade-la-cedeao-examine-sa-plainte/