Sénégal: Kémi Séba interpellé pour avoir brûlé un billet de 5.000 FCFA

Kemi Seba,

Kemi Seba,

L’initiateur du Front Anti-Franc CFA, Kémi Séba a été interpellé vendredi à Dakar pour « destruction d’un billet de banque » après avoir brûlé 5.000 francs CFA, a-t-on appris de sources judiciaire et policière.

Kemi Seba a été interpellé à son domicile de la capitale sénégalaise dans la matinée par la Division des investigations criminelles (DIC, police judiciaire), selon une source judiciaire s’exprimant sous le couvert de l’anonymat.

Il lui est reproché d’avoir « brûlé un billet de francs CFA lors d’une manifestation (de ses partisans) le 19 août à Dakar » et il sera « probablement déféré » devant le parquet, a affirmé la même source, sans donner plus de détails.

M. Séba est accusé de « destruction volontaire et publique par le feu d’un billet de banque ayant cours légal », a précisé à l’AFP une source policière. Le billet concerné est de 5.000 FCFA (7,6 euros).

Le polémiste a été interpellé en même qu’un « complice » visé par la même accusation, toujours selon cette source policière, qui n’a pas donné plus de détails.

M. Séba, de son vrai nom Stellio Capochichi, qui se présente sur sa page Facebook comme un « polémiste et conférencier panafricain », a ces dernières années organisé ou participé en Afrique à plusieurs manifestations hostiles au franc CFA, monnaie créée en 1945 et rattachée à l’euro par une parité fixe.

Il a été interpellé à la suite d’une plainte de la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO), basée à Dakar, selon la presse locale.

La BCEAO est l’institut d’émission en Afrique de l’Ouest du franc CFA, monnaie de 14 pays francophones de l’ouest et du centre du continent, totalisant 155 millions d’habitants: huit appartenant à l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et six à la Communauté économique d’Afrique centrale (Cémac).

« Je savais qu’en effectuant cet acte purement symbolique, la BCEAO, sans doute sur commande de la Banque de France, engagerait une procédure visant à me mettre en prison. Je le savais, et je suis prêt à en payer le prix« , avait indiqué sur sa page Facebook M. Séba.

« Le franc CFA est un scandale économico-politique d’ordre colonial qui tue notre peuple« , avait-il ajouté.


Tags assigned to this article:
franc cfajusticeKemi Sebasénégal

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Direct procès Karim Wade: Un des assesseurs du juge annonce sa démission en cours d’audience

Malaise à la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) chargée de juger l’ancien ministre d’Etat Karim Wade.  Une heure

La Gambie défie l’Union africaine en exécutant neuf condamnés à mort

Le président gambien Yahya Jammeh a défié les organisations des droits de l’homme, l’Union Africaine et l’Union européenne en exécutant

La défaite des groupes islamistes dans le Nord-Mali augmente la côte de popularité de Boko Haram et Ansaru au Nigéria

Depuis l’intervention française dans le nord Mali qui a mis en déroute les groupes islamistes qui sévissent dans la région

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*