Sénégal : Kemi Seba touché par les propos du rappeur sénégalais Fou Malade

Sénégal : Kemi Seba touché par les propos du rappeur sénégalais Fou Malade

[GARD align= »center »]

Kemi Seba en colère face au rappeur sénégalais Fou Malade. Capture d'écran Youtube.

Kemi Seba en colère face au rappeur sénégalais Fou Malade. Capture d’écran Youtube.

L’émission « Grand Rendez » de la chaîne privée sénégalaise 2Stv a été le théâtre d’une violente échange entre l’invité du jour, le rappeur sénégalais Fou Malade et l’analyste, géopoliticien, Kemi Seba devenu chroniqueur dans la dite émission. Les échanges ont été durs entre les deux hommes. Connu pour son franc-parler, Kemi Seba n’a pas hésité à bousculer le rappeur et demander des explications sur le mode de financement son mouvement. Une série de question qui n’a pas plu à Fou Malade. 

En effet, Kemi Seba a directement interpelle le rappeur non moins membre du mouvement Y’en a marre qui dit promouvoir un nouveau type de sénégalais en ces termes : « la première qualité d’un révolutionnaire, c’est de se remettre en question ».

Poursuivant, Kemi Seba ajoute, «  Y’en a marre a reçu des financements d’ONG qui ne sont pas les amis des africains. Oxfam, ce sont des officines mondialistes qui aujourd’hui sont les nouveaux relais du colonialisme sur le continent africain.  Il faut le dire, d’accord. J’ai l’impression qu’on refuse de dire qu’on a du se tromper sur tel ou tel sujet ». 

Mieux, s’adressant à Fou Malade, Kemi Seba tonne, « moi, j’aimerai t’entendre me dire ce que tu penses mon frère et je le redis encore une fois en paix. La critique pour la critique, c’est bien face aux ennemis mais en famille, c’est bien qu’on soit dans la construction ». Une interpellation  qui n’a pas certainement plu au rappeur. Ce dernier de s’emporter en traitant Kemi Seba de « menteur et un escroc…». À son tour, il accuse Kemi Seba de se faire financer par la République Islamique d’Iran. 

Les sénégalais divisés 

La réaction des sénégalais sur le débat n’a pas tardé à se manifester. Ils ont été nombreux à soutenir l’africain Kemi Seba, qui, selon eux n’a fait que poser le vrai débat sur la démarche du mouvement qui se réclame du peuple. « Bravo à Kemi Seba et sache qu’au Sénégal tu es chez toi, ne sois guère ébranlé par les propos de ce prétentieux drogués et très vulgaire qu’est fou malade », s’exclame une sénégalaise sur le réseau social.

Pour Mame Diarra, « ce que j’aime chez Kemi Seba (pour l’avoir rencontré) c’est son amour de ce continent, de ses frères (quelques soient leurs ethnies ou religions) et enfin son implication sur le terrain à travers des projets concrets ». À l’en croire, « demander à un digne fils d’Afrique établi au Sénégal, et qui mène un travail remarquable, de quitter ce pays est juste ridicule ! Apparemment la popularité supposée de leur mouvement y en a marre leur est vite montée à la tête au point de penser qu’ils sont à l’origine du départ de Wade méprisant de fait la maturité du peuple sénégalais et sa capacité à faire plier démocratiquement tout président encombrant ». 

De son côté, Dave soutient que c’est faux de dire que Kémi Seba est un pion du FN ». Pour lui, «  Kemi Seba, comme Dieudonné, comme Soral ont des ennemies en commun qu’est le sionisme mais ça ne veut pas dire qu’ils partagent tous les mêmes idées. D’ailleurs récemment ils se sont clashés (Kemi et Soral) par médias interposés. Ils sont en désaccord sur pas mal de chose de la même façon que Dieudonné ne partage pas toutes les idées de Soral, ni de Kemi ». Si d’autres soutiennent la démarche de Kemi, d’autres sénégalais préfèrent défendre celle du rappeur Fou Malade.

[GARD align= »center »]

Fou Malade

Fou Malade

C’est le cas d’ Ousmane Ndiaye, étudiant à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar. Selon ce dernier, « Fou malade est plus méritant que lui. Il est toujours à temps plein devant son clavier poussiéreux. Alors que Fou Malade, lui est au front et à le courage de s’ériger en bouclier et en sentinelle contre les dérives politiques». En outre, A Gaye soutient que Kemi Seba est venu en Afrique quand il a eu des problèmes avec la justice française. Il est pas venu de son plein gré ».En attendant de voir, le débat fait rage au sein de la société sénégalaise qui se pose d’énormes questions sur la démarche des uns et des autres.

Kemi publie un communiqué pour s’excuser auprès de ses fans

 

Dans un communiqué rendu public, Kemi Séba s’est excusé auprès du public pour des propos malsains qu’il aurait tenu lors du débat. De l’avis de Kemi, « un homme véridique doit savoir reconnaître ses erreurs quand erreur il y a (et ceux qui me connaissent réellement savent que je n’hésite jamais à me remettre en question). Mon erreur fondamentale, a été d’abandonner mon costume de chroniqueur pour accepter de me disputer avec le frère de manière inaudible ».

« Je n’ai pas pensé aux téléspectateurs, je ne les ai pas respecté en agissant de la sorte. Il aurait été plus pertinent, plutôt que de réagir à ce que j’estimais être une digression vis à vis du sujet, d’écouter intégralement mon interlocuteur, et répondre point par point à tout ce qui, selon moi, s’apparentait à des contre-vérités ou des attaques insensées », reconnait-il dans sa missive. Poursuivant, il précise, « ce que je pense foncièrement des ONG occidentales qui viennent soit disant nous prêter mains fortes n’a absolument pas changé ».

« Thomas Sankara, déclarait, au siège de l’Union Africaine « ceux qui nous prêtent, sont ceux qui nous ont colonisé ». Il le disait hier des gouvernements occidentaux, je le dis aujourd’hui de ces ONG occidentales (quand bien même elles se drapent sous le manteau du commerce équitable), et je préférerai toujours plus être soutenu par le Venezuela et l’Iran sur le terrain anti-impérialiste que par les ONG occidentales (et cela ne fait pas de moi un raciste anti-blanc comme la presse européenne qui diabolise tous les dissidents aime me qualifier) », a-t-il rappelé.

[GARD align= »center »]

Cependant, fera-t-il savoir, « j’ai été vraiment blessé entre autre par le « retourne dans ton pays » du frère Fou Malade, mais je le pardonne en osant espérer que ce propos était dit sous le coup de l’énervement ».

Et de prévenir, « ceux qui veulent détruire ce combat que je mène n’y parviendront pas, car notre motivation est céleste et ancestrale…Comprenne qui pourra ».

Adama COULIBALY
Dakar – Oeildafrique.com


Tags assigned to this article:
clashDébatKemi Seba

Related Articles

L’Afrique compte plus de milliardaires qu’on ne le croit

Selon une enquête du magazine américain «Ventures», qui publie lundi une liste de 55 milliardaires africains – alors que le

La BEAC va ouvrir une agence à Oyo, au Congo

Inscrit dans le cadre de la nouvelle génération des installations de l’institut d’émission sous-régional, cette infrastructure de quatre niveaux sera

Union Africaine – CEA : L’Afrique se fissure à Dakar

[GARD align= »center »] Durant 72 heures la réunion des experts préparant la rencontre  conjointe des ministres Africains des Finances et de

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Laye
    Laye 25 août, 2016, 21:25

    Vraiment j’aime Mallale quant il développe ses idées

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*