Sénégal: la Cour Suprême attend toujours d’être saisie du recours de Karim Wade

Sénégal: la Cour Suprême attend toujours d’être saisie du recours de Karim Wade
Karim Wade

Karim Wade devant la Cour de répression de l’enrichissement illicite lors d’une de ses dernières apparitions, le 15 mars 2013.|AFP

Trois semaines après le verdict de la Cour de répression de l’enrichissement illicite sur le procès de Karim Wade, le recours de l’ancien ministre du ciel et de la terre tarde toujours à être introduit au niveau de la Cour suprême. Un retard que le Parti démocratique sénégalais (PDS) et les avocats du détenu jugent comme une violation du droit des prévenus et de la défense.

Quand le recours de Karim Wade sera introduit à la Cour Suprême, en matière pénale, c’est la Chambre criminelle qui va statuer sur l’affaire. Mais, il faut d’abord qu’il soit introduit au niveau de la juridiction.

«Le dossier n’est pas encore enregistré au greffe de la Cour suprême. Nous n’avons pas encore été saisis bien que nous ayons appris que des recours sont faits et des procédures sont en cours à la CREI pour la transmission du dossier à la Cour suprême dans les meilleurs délais», a affirmé le nouveau président de la juridiction, Mamadou Badio Camara sur la RFM (radio privée).

Du côté du PDS et des avocats de Karim Wade, c’est l’incompréhension. Lundi, les leaders du PDS, ont condamné, à travers un communiqué,  «le refus  abusif de la CREI de délivrer l’arrêt  du 23 mars 2015 aux avocats de Karim Meissa Wade». Pour eux, il s’agit d’une énième violation du droit des prévenus et de la défense.

Depuis deux ans, les avocats de Karim Wade ont régulièrement dénoncé la lenteur ou le manque de considération de la part de la Cour suprême du Sénégal, du traitement réservé aux différents recours déposés en faveur de leur client, qui «n’ont jamais été examiné».

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
justiceKarim WadeSénéga

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Côte d’Ivoire: 9,8 % de croissance en 2012 et 8% en 2013, selon le FMI

La Côte d’Ivoire a connu en 2012 une croissance économique de 9,8% après une récession causée par une grave crise

Burkina: Michel Kafando, président intérimaire, promet de gouverner au nom « du peuple »

 [GARD align= »center »] Au terme d’une transition militaire de moins de trois semaines et sans violence, le nouveau chef de l’Etat

Mali: Aqmi revendique les deux dernières attaques contre la Mission de l’ONU

Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué les deux dernières attaques contre la force de l’ONU au Mali cette semaine,

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*