Sénégal: la détention de Karim Wade est «arbitraire», selon l’ONU

[GARD align= »center »]

Karim Wade

Karim Wade à son arrivée le 31 juillet 2014 au tribunal à Dakar | AFP

Le Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire a déclaré vendredi que la détention de Karim Wade est arbitraire. En avril 2015, il avait dit la même chose.

«Le Groupe de travail a déterminé comme étant arbitraire la privation de liberté dont a été victime  M. Karim Wade », a affirmé vendredi le Groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire.

L’ONU confirme ainsi sa décision prise en avril 2015. L’instance onusienne a ensuite demandé au gouvernement du Sénégal de bien vouloir prendre les mesures nécessaires afin de remédier à cette situation en conformité avec les principes et normes de la Déclaration universelle des droits de l’homme et du Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Karim Wade, ancien ministre d’État à la Coopération internationale, fils de l’ancien président Abdoulaye Wade a été condamné en mars 2015 par une juridiction spéciale à une peine de six ans d’emprisonnement et à une amende de 138 milliards de francs CFA (209 millions d’euros).

En détention depuis avril 2013, il était accusé d’avoir illégalement acquis 178 millions d’euros par le biais de montages financiers complexes du temps où il était conseiller puis ministre de son père. Ce qu’il nie.  

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
justiceKarim Wadeonusénégal

[fbcomments]

Related Articles

Sénégal: l’opposition dénonce au Conseil constitutionnel la loi sur le nomadisme parlementaire

Au Sénégal, les députés de l’opposition ont déposé, lundi, un recours sur la table du Conseil constitutionnel pour demander à

Togo : Pascal Bodjona va poursuivre l’Etat togolais devant les tribunaux internationaux

[GARD align= »center »] Ancien ambassadeur du Togo à Washington, ancien Directeur de Cabinet de la Présidence de la République et ancien

Sénégal : grève des éboueurs, Dakar reste dans un état d’insalubrité

 [wp_ad_camp_3] Les éboueurs sénégalais ont mis fin à leur grève illimitée depuis le dimanche dernier. Seulement, 72 heures après la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*