Sénégal: la Police s’oppose à la marche du PDS, qui promet un sit-in samedi

Sénégal: la Police s’oppose à la marche du PDS, qui promet un sit-in samedi
Image d'archive|Sénégal: la Police s’oppose à la marche du PDS, qui promet un sit-in samedi

Image d’archive|Sénégal: la Police s’oppose à la marche du PDS, qui promet un sit-in samedi

La Police sénégalaise a neutralisé, vendredi après-midi à Dakar, les cadres du Parti démocratique sénégalais (PDS) qui s’étaient rendus à la Place de l’Obélisque pour tenir une marche contre le pouvoir de Macky Sall.

Une fois au lieu où devait prendre départ la marche, ce vendredi à Dakar, plusieurs cadres du PDS ont été sommés par la police de vider les lieux.  Certains d’entre eux qui ont voulu résister, ont été embarqués par les forces de l’ordre à l’image d’Oumar Sarr et Amadou Sall. D’autres ont fui.

La marche du PDS n’a pas été autorisée par le préfet de Dakar. L’autorité préfectorale a expliqué dans une station de radio que le document introduit par le Front républicain pour la défense de la République (FRDR) ne mentionne pas l’objet de la manifestation de vendredi, ni celle de samedi. Le lieu n’a pas été non plus indiqué, selon le préfet Alyoune Badara Diop.

Membre du PDS, Modou Diagne Fada a dénoncé «une confiscation des libertés des Sénégalais par le pouvoir de Macy Sall».

Il a appelé les militants du PDS à regagner «tranquillement leur domicile», avant de leur donner «donner rendez-vous» samedi après midi pour tenir un sit-in. La présence de l’ex-chef d’Etat Abdoulaye Wade est annoncée à ce rassemblement.

© OEIL D’AFRIQUE 


Tags assigned to this article:
PDSpolicesénégal

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Nigeria: l’ex-président Obasanjo poursuivi pour son brûlot contre le pouvoir

 [GARD align= »center »] L’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo va être poursuivi pour avoir publié une autobiographie critique envers le pouvoir qui

Côte d’Ivoire : Ouattara réceptionne l’avant-projet de la nouvelle Constitution

[GARD align= »center »] Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a réceptionné samedi l’avant-projet de la nouvelle Constitution ivoirienne élaboré par

Congo-Brazza: le ministre de la communication Thierry Moungala dans les eaux troubles des Biens Mal Acquis

[GARD align= »center »] La diaspora congolaise vivant en France va t-elle réussi à obtenir l’ouverture d’une enquête judiciaire concernant les biens

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*