Sénégal: la traque contre l’enrichissement illicite continue après la condamnation de Karim Wade

Sénégal: la traque contre l’enrichissement illicite continue après la condamnation de Karim Wade
Karim Wade

Karim Wade, le fils de l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade | Archives

Sidi Kaba, ministre de la Justice a indiqué, lundi à Dakar, que d’autres procédures judicaires sont en cours devant la commission d’instruction de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI).  

«Ce dossier (de Karim Wade) est le premier, mais ne sera pas le dernier à être évoqué par la cour. Je signale (…) qu’il y a d’autres procédures qui sont en cours devant la commission d’instruction», a dit le ministre sénégalais de la Justice. En clair, il ne reste plus qu’une question d’heures pour remettre au goût du jour les procédures judiciaires enclenchées depuis des mois contre certains cadres de l’ancien régime libéral. Parmi eux, figure en bonne place, l’actuel maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé qui a déjà eu à faire face aux juges de la Cour de répression de l’enrichissement illicite.

Ancien secrétaire général de la présidence de la République, Abdoulaye Baldé a été proche collaborateur de Karim Wade, à la défunte Agence nationale pour l’Organisation de la conférence islamique (Anoci). L’ancienne sénatrice libérale, Aida Ndiongue attend aussi son jugement.

Fils de l’ex-Président sénégalais Abdoulaye Wade (2000-2012) et ancien ministre d’Etat, Karim Wade, 46 ans, a été condamné, lundi 23 mars 2015, à six ans de prison par un tribunal spécial, la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) et une amende de 138 milliards francs CFA. M. Wade a été reconnu coupable du délit d’enrichissement illicite.

Le regard fixé sur l’assistance, Me Sidiki Kaba, la voix rocailleuse, souligne que le Sénégal s’est inscrit dans l’exigence de la bonne gouvernance. Selon lui, cette exigence impose également la reddition des comptes.

La condamnation de Karim Wade apparaît aux yeux du ministre de la Justice comme un «engagement vis-à-vis du peuple sénégalais à lutter contre l’impunité et au respect des conventions internationales».

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
Karim Wadesénégal

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Le Ghana rappelle 120 millions de préservatifs chinois défectueux

Le Ghana a lancé le rappel de 120 millions de préservatifs, fabriqués en Chine et destinés à des organisations caritatives,

Mali: 13 soldats tchadiens et 65 jihadistes tués dans des combats

 [wp_ad_camp_3] De violents combats se sont produits entre l’armée tchadienne et des jihadistes dans le massif des Ifoghas, dans le

Putsch manqué au Burkina: La détention de Djibrill Bassolé prolongée de 6 mois

[GARD align= »center »] L’ex-ministre burkinabè des Affaires étrangères, Djibrill Bassolé, incarcéré dans le cadre du putsch manqué de septembre 2015, restera

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*