Sénégal : l’ancien président Abdoulaye Wade accuse le président du Sénat d’usurpation d’identité

Sénégal : l’ancien président Abdoulaye Wade accuse le président du Sénat d’usurpation d’identité

Vendredi 25 mai, l'ancien président Abdoulaye Wade a donné sa première conférence de presse depuis sa défaite

DAKAR – L’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade a annoncé vendredi que son parti va traduire en justice l’actuel président du Sénat, Pape Diop, pour le délit d’usurpation d’identité.

« Il paraît que Pape Diop s’appelle Moustapha Diop et a été emprisonné. Il a changé d’identité. C’est un délit d’usurpation d’identité. Je n’étais pas au courant. Nous allons demander au procureur de faire une enquête », a-t-il dit.

M. Wade, qui tenait pour la première fois une conférence de presse deux mois après son départ du pouvoir, a indiqué que son parti va saisir le ministère de l’Intérieur et le Conseil constitutionnel pour le retrait de Pape Diop des listes pour les législatives.

Ancien baron du PDS, ancien président de l’Assemblée nationale et ancien maire de Dakar, Pape Diop a créé pour les législatives de juillet prochain une liste dissidente de candidats avec d’autres anciens responsables de l’ancien parti au pouvoir.

L’ancien chef d’Etat a annoncé qu’il se retirera de la direction de son parti après les législatives et qu’il va créer un cabinet de consultance pour offrir ses services sur le financement des infrastructures, de l’éducation et de l’énergie.

Il a par ailleurs rejeté les accusations de transfert, sous son régime, de quelque 400 milliards FCFA (plus d 752 millions USD) à l’étranger, expliquant qu’une telle transaction n’est possible qu’avec l’accord de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) et de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

L’ancien président sénégalais a enfin proposé l’institution d’un jury d’honneur pour faire la lumière sur la gestion de son régime.

(Xinhua)


Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
accuseidentitésénatsénégalusurpationwade

Related Articles

Des Congolais expulsés d’Afrique du Sud détenus à la prison de Kasapa

Les refoulés ont été incarcérés dès leur arrivée à Lubumbashi sans connaître les charges qui pèsent sur eux. L’Association congolaise pour l’accès à la

Gabon : 52ème anniversaire de l’indépendance sur fond de tension politique

Le Gabon célèbre vendredi le 52ème anniversaire de son accession à la souveraineté internationale alors que le climat politique s’est

L’accusation « recommande » une peine de 80 ans de prison contre Charles Taylor

L’accusation « recommande » une peine de 80 ans de prison contre l’ancien président du Liberia Charles Taylor, reconnu coupable le 26

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*