Sénégal: l’armée à la recherche d’otages en Casamance

Sénégal: l’armée à la recherche d’otages en Casamance
Image d'archive|© DR

Image d’archive|© DR

Ils sont une dizaine de personnes à être retenues en otages par le Mouvement des Forces démocratiques de la Casamance (MFDC), une faction rebelle sévissant dans la zone sud du Sénégal. Leurs ravisseurs réclament dix millions francs CFA contre leur libération. Depuis mercredi, l’armée continue de mener des recherches pour les retrouver.  

Ce n’est pas la première fois que le MFDC enlève des personnes dans la partie sud du Sénégal. En décembre 2012, Salif Sadio, l’un des chefs de guerre du maquis casamançais, avait libéré huit militaires qu’il détenait prisonniers depuis au moins un an.

En mai 2013, douze démineurs ont été enlevés en Casamance, dans le village de Kaïlou, par une faction du MFDC. Ils ont été libérés après une médiation menée par la communauté chrétienne de Sant’ Egidio, qui arbitre les négociations de paix à Rome.

Cette fois-ci, on parle de coupeurs de bois qui ont été enlevés par des éléments supposés appartenir  au MFDC. Les recherches combinées de l’armée et de la gendarmerie sénégalaises dans la localité de Sassamba, dans la région de Sédhiou où ils ont été enlevés, n’ont encore rien produit.

La Casamance, la partie sud du Sénégal qui partage les mêmes frontières avec la Gambie et la Guinée-Bissau est en proie à un conflit armé depuis 30 ans.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
arméecasamancesénégal

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Nord du Mali: des islamistes ont tiré des obus sur Gao

custom essay writing service Des islamistes ont tiré lundi matin des obus sur Gao, principale ville du nord du Mali,

Burkina: la garde présidentielle réclame la démission du Premier ministre

La garde présidentielle, corps d’élite de l’armée du Burkina Faso, réclame la démission du Premier ministre Isaac Zida, son numéro

Burkina Faso: plus de 60% des activités de production agricole détenues par les femmes

[GARD align= »center »] Un rapport du ministère burkinabè chargé de la promotion des femmes au Burkina Faso, publié jeudi dans le

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*