Sénégal: le Parti de Wade s’organise pour la présidentielle de 2017

Sénégal: le Parti de Wade s’organise pour la présidentielle de 2017
Abdoulaye Wade

© AFP |l’ex-Président sénégalais, Abdoulaye Wade – le 25 mai 2012

Le 20 mars prochain, le nom du candidat du Parti démocratique sénégalais (PDS) à la présidentielle 2017, sera connu. Ce sera trois jours avant le délibéré de la CREI dans le cadre du procès contre Karim Wade, qui n’est pas exclu, lui aussi, de la liste des candidats, au sein du parti d’Abdoulaye Wade, ex-président.

Les différents candidats à la candidature ont donc huit jours pour se déclarer, c’est-à-dire jusqu’au 12 mars 2015. Une commission doit recueillir les candidatures. «Le 20 mars, le bureau politique (du PDS), composé de toutes les fédérations, à raison de quatre militants chacune, va révéler le nom du porte-étendard du PDS en 2017 », a expliqué le porte-parole du parti, à la fin de la réunion du Comité directeur.

Selon les règles du PDS, le fils de l’ex-président en prison pour enrichissement illicite présumé, peut également postuler.  Karim Wade, qui est poursuivi pour détournement de deniers publics, attend, dans une prison de Dakar, d’être fixé sur son sort le 23 mars prochain. Sept ans de prison ont été requis contre lui par le procureur spécial près la CREI.

Sa  probable condamnation, alors qu’il est choisi pour diriger le PDS à la prochaine présidentielle, pourrait créer des troubles dans le pays. Cependant, d’autres cadres du parti, dont l’ancien Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye et l’ancien ministre Habib Sy, ont déjà manifesté leur intention de porter la candidature du PDS, lors de la prochaine présidentielle. Mais leurs chances sont minimes devant le fils de l’ex-président, selon des observateurs politiques.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
PDSsénégalwade

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Athlétisme : le Sénégalais Lamine Diack et ses fils soupçonnés d’être au centre d’un réseau de corruption

Le clan Diack, autour de Lamine, ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme, est au centre du système de corruption

Côte d’Ivoire: Mme Gbagbo condamnée à 20 ans de prison ferme après le rejet du pourvoi en cassation de son Conseil

[GARD align= »center »] La Cour suprême de Côte d’Ivoire a rejeté jeudi le pourvoi en cassation du Conseil de l’ex-Première dame,

Sénégal: manifestation de l’opposition contre le pouvoir de Macky Sall

[GARD align= »center »] A l’appel du Parti démocratique sénégalais (PDS) et du Front patriotique pour la défense de la République (FPDR),

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*