Sénégal: le préfet de Dakar interdit un rassemblement de soutien aux activistes détenus en RDC

Sénégal: le préfet de Dakar interdit un rassemblement de soutien aux activistes détenus en RDC
La ville de Dakar |Archives

Image d’archive – La ville de Dakar |© DR

Le préfet de Dakar, Alioune Badara Diop a interdit le rassemblement d’Amnesty Sénégal, du mouvement citoyen «Y’en a marre» et des organisations de la société civile devant les locaux de l’ambassade de la République démocratique du Congo (RDC) à Dakar. Le sit-in avait pour objet la libération des jeunes activistes congolais détenus depuis mars dernier.

C’est par un arrêté que le préfet de Dakar a réagi à la demande d’autorisation de manifester, jeudi, devant les locaux de l’ambassade de la RDC à Dakar. Alioune Badara Diop évoque différents motifs qui justifient l’interdiction de rassemblement d’Amnesty Sénégal, le mouvement citoyen «Y’en à marre» ainsi que d’autres organisations de la société  civile. Parmi les motifs, il y a le risque d’atteinte à la libre circulation des personnes et des biens et obstruction de la seule voie de circulation reliant la corniche ouest à l’avenue Cheikh Anta Diop.

Le préfet évoque également le risque d’atteinte à la sécurité et à la tranquillité des locaux de l’ambassade de la RDC ainsi que celle de la Turquie et d’Israël. La manifestation des mouvements citoyens rentre dans le cadre de la campagne lancée depuis mars, exigeant la libération de jeunes activistes congolais détenus en RDC.

Les arrestations du 15 mars ont eu lieu dans un climat politique tendu à l’approche d’échéances électorales importantes. Le président Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, ne peut pas se représenter lors de la présidentielle de novembre 2016. L’opposition accuse son camp de vouloir le maintenir illégalement au pouvoir.

En janvier, de violentes manifestations ont éclaté, principalement à Kinshasa, pour dénoncer un projet de révision de la loi électorale qui aurait pu permettre au chef de l’Etat de briguer un troisième mandat. Ici à Dakar, le rassemblement d’Amnesty Sénégal avait pour objet de demander aux autorités de Kinshasa de libérer les jeunes activistes congolais. Mais, le préfet de Dakar a interdit la manifestation. Ce qui n’est pas du goût d’Amnesty Sénégal qui dénonce «avec la plus grande fermeté» la décision de l’autorité préfectorale.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
RDCsénégal

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

De Youssou Ndour aux occidentaux : « Arrêtez de nous commander et respectez-nous en tant que pays souverain !»

[GARD align= »center »] Le ministre conseiller du président du Sénégal, Youssou Ndour ne mache pas ses mots. Le célèbre artiste et

Côte d’Ivoire : La loi sur la nouvelle Commission électorale promulguée par Ouattara

[GARD align= »center »] C’est le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Nabagné Koné qui donne ce mercredi l’information. En effet, selon l’autorité

Côte d’Ivoire: Les murs du RHDP se lézardent après l’appel de Bédié à Daoukro

 [GARD align= »center »] Il y a environ une semaine que le président du Parti Démocratique de la Côte d’ivoire (PDCI), Henry

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*