Sénégal : L’ex-président tchadien Hissène Habré renvoyé aux assises

Sénégal : L’ex-président tchadien Hissène Habré renvoyé aux assises
L'ancien président du Tchad Hissene Habre, à gauche, lève la main alors qu'il part du tribunal de Dakar sous escorte de la police sénégalaise, novembre 2005.

L’ancien président du Tchad Hissene Habre, à gauche, lève la main alors qu’il part du tribunal de Dakar sous escorte de la police sénégalaise, novembre 2005.

L’ex-président tchadien Hissène Habré, en détention préventive au Sénégal, a été «renvoyé» devant un tribunal spécial pour «crime contre l’humanité, crimes de guerre et crime de torture », a indiqué vendredi la juridiction dans un communiqué.

Le tribunal spécial connu sous l’appellation de Chambres africaines extraordinaires (CAE) a «rendu ce 13 février 2015» une ordonnance de renvoi devant une cour d’assises spéciale de l’inculpé Hissène Habré. Il y sera jugé pour « crime contre l’humanité, crimes de guerre et crime de torture », a affirmé cette juridiction dans un communiqué transmis à Oeildafrique Dakar. Le procès devrait commencer en mai ou juin au Sénégal.

Après une instruction de 19 mois, les quatre juges d’instruction des Chambres africaines extraordinaires au sein des juridictions sénégalaises ont conclu qu’il y avait suffisamment de preuves pour que Habré soit jugé pour «crimes contre l’humanité, crimes de guerre et torture».

« Après avoir enduré tant de souffrances, les victimes de Habré se rapprochent de plus en plus de la justice pour laquelle elles se battent depuis tant d’années », a affirmé Jacqueline Moudeïna, l’avocate principale des victimes et présidente de l’Association Tchadienne pour la Promotion et les Défense des Droits de l’Homme (ATPDH). « Traduire Hissène Habré devant une juridiction est une immense victoire pour la justice », a-t-elle ajouté.

En 2013, le Procureur général a requis l’inculpation de cinq autres officiels de l’administration de Hissène Habré, soupçonnés d’être responsables de crimes internationaux. Ils n’ont toutefois pas été traduits devant le tribunal. Trois des suspects sont en fuite, tandis que les deux autres, Saleh Younouss et Mahamat Djibrine passent actuellement en jugement devant un tribunal tchadien pour des charges similaires, et le Tchad a refusé de les transférer à Dakar.  

Hissène Habré est accusé de milliers d’assassinats politiques et de l’usage systématique de la torture pendant son régime, de 1982 à 1990, lorsqu’il a été renversé par l’actuel président Idriss Deby Itno et a fui au Sénégal.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
Hissène Habrésénégal

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Sénégal: le juge fixe les conditions du déroulement du procès Hissène Habré

C’est le 20 juillet 2015, que sera jugé l’ancien président tchadien Hissène Habré au palais de justice de Dakar. Mais,

D’Abidjan au succès international, Magic System fête ses 20 ans

[GARD align= »center »] Trois disques de platine, 16 d’or… Les quatre garçons d’Abidjan ont trouvé le Magic System pour faire danser

Nigeria: explosion d’un kamikaze devant une église évangéliste du Nord-Est

 [GARD align= »center »] Un kamikaze s’est fait exploser jeudi devant une église évangéliste de Gombe, dans le nord-est du Nigeria, pendant

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*