Sénégal: Macky Sall limoge son ministre conseiller, Amsatou Sow Sidibé

[GARD align= »center »]

Le président sénégalais, Macky Sall

Le président sénégalais, Macky Sall

Fervent défenseur des droits humains, le professeur de droit Amsatou Sow Sidibé vient de faire les frais de sa prise de position dans l’affaire Karim Wade et des décisions du gouvernement sénégalais. Ce mardi, elle a été limogée du gouvernement.

La décision de limoger Amsatou Sow Sidibé du gouvernement devait être sans doute prise depuis longtemps tellement que le ministre-conseiller auprès du président de la République était devenue dérangeant pour le pouvoir. Par exemple, en août 2015, elle affirmait lors d’une émission à la télévision, que le Sénégal était «bloqué» et que l’émergence en référence au Plan Sénégal émergent très cher au président Macky Sall était devenue une «sorte de canular».

Et quand Karim Wade  ancien super-ministre et fils de l’ex-président Abdoulaye Wade a été condamné à six ans de prison par un tribunal spécial, Amsatou Sow Sidibé avait estimé que la justice était «impartiale», estimant qu’il s’agit d’un acharnement contre Wade-fils.

«S’il y a d’autres personnes qui doivent être attraites devant les juridictions, il faut que la justice se presse de les juger. Sinon, ce qui risque de se passer, c’est de dire qu’on n’avait besoin que du cas Karim Wade. Je ne veux pas que la montagne accouche d’une souris. Si ce n’est que Karim Wade qui est jugé, il faut le laisser partir. Il y a beaucoup de personnes dont les dossiers méritent d’être vus par la justice et qui sont en situation d’instance », avait-elle laissé entendre.

Mme Sidibé avait aussi commenté l’avis du Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire pour dire qu’«il ne faut pas que Karim Wade soit le seul prisonnier», rappelant que le Sénégal doit se conformer aux conventions internationales qu’il a ratifiées.

Amsatou Sow Sidibé, professeur de droit civil à la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université Cheikh Anta Diop a été donc limogée ce mardi.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
dakarmacky sallMinistresénégal

[fbcomments]

Related Articles

Affaire DSK: Les accusations sont sur le point de s'effondrer

Les accusations de crimes sexuels à l’encontre de Dominique Strauss-Kahn sont sur le point de s’effondrer, affirme le New York

Malabo demande à Paris de freiner la procédure judiciaire contre le fils Obiang

MALABO (Guinée équatoriale) – Le gouvernement équato-guinéen a demandé jeudi à la France de freiner la procédure de demande d’un

Mali: des milliers de manifestants à Bamako pour soutenir la junte

BAMAKO – Des milliers de personnes ont défilé mercredi matin dans les rues de Bamako pour soutenir la junte militaire

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*