Sénégal: Macky Sall rétropédale sur le port du voile intégral

[GARD align= »center »]

Le président sénégalais Macky Sall (C) avec son homologue mali Ibrahim Boubacar Keïta (D) et le directeur de l'hôtel Radisson (G), le 22 novembre 2015, à Bamako AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

Le président sénégalais Macky Sall (C) avec son homologue mali Ibrahim Boubacar Keïta (D) et le directeur de l’hôtel Radisson (G), le 22 novembre 2015, à Bamako
AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

En visite dimanche à Bamako pour présenter ses condoléances après la prise d’otages d’un hôtel, le Président sénégalais Macky Sall a affirmé que la question du voile doit être discutée sous l’angle sécuritaire et non religieux. Lors du Forum sur la Paix et la Sécurité organisé à Dakar, début novembre, son discours était beaucoup plus «radical» sur le port du voile intégral.

Le 10 novembre 2015 à Dakar, aux côtés du ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian et le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, Macky Sall était convaincu d’une chose: «Lorsqu’on voit des formes nouvelles, par exemple le port du voile intégral, dans nos sociétés, alors que ça ne correspond ni à notre culture, ni à nos traditions, ni même à notre conception de l’islam, nous devons avoir le courage de combattre cette forme excessive de nous imposer une manière d’être».

Au Sénégal, cette position de Macky Sall sur le port du voile intégral continue toujours de diviser la société. En s’exprimant dimanche à Bamako à l’occasion de sa visite pour manifester son soutien au Mali deux jours après l’attaque sanglante contre un hôtel dans la capitale malienne, Macky Sall a mis la pédale douce.

«J’ai eu à donner une position et j’avais justement posé la problématique du voile intégral. Nous ne parlons pas du voile, parce que le voile ne pose aucun problème. Mais lorsque son port ne permet pas l’identification de la personne, lorsqu’on ne sait pas ce que la personne porte, il y a un problème de sécurité publique. Donc, la question n’est pas religieuse. Il ne faut pas l’analyser sous l’angle religieux, il faut l’analyser sous l’angle sécuritaire», a-t-il affirmé.

Faut-il alors redéfinir le voile ?

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
macky sallmalisénégalvoile intégral

[GARD align="center"] [fbcomments]

Related Articles

En Zambie, le chef de l’opposition inculpé de « trahison »

[GARD align= »center »] Le principal opposant zambien Hakainde Hichilema a été inculpé mercredi pour avoir tenté de bloquer le convoi présidentiel,

« L’actualité africaine en 5 titres » du 03 août 2016

[GARD align= »center »] RDC: l’UE réclame « rapidement le dialogue » La délégation de l’Union européenne en République démocratique du Congo (RDC) a

Réduction du mandat présidentiel : Macky Sall confirme le quinquennat

Les quotidiens sénégalais de ce samedi reviennent sur la sortie du président Macky Sall la veille en France, sur la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*