Sénégal: des milliers de manifestants pour la libération du maire de Dakar

[GARD align= »center »]

Des partisans du maire de Dakar Khalifa Sall manifestent à Dakar pour sa libération, le 19 mai 2017 afp.com – SEYLLOU

Des milliers de manifestants ont réclamé vendredi soir à Dakar la libération du maire de la capitale sénégalaise, emprisonné depuis mars pour détournement de fonds publics, à l’appel d’une nouvelle coalition de l’opposition.

Ce rassemblement était la première manifestation de « Manko Taxawu Sénégal » (Entente pour veiller sur le Sénégal, en langue ouolof), coalition de formations de l’opposition, dont le Parti démocratique sénégalais (PDS, ex-pouvoir), formée fin avril en vue des élections législatives du 30 juillet.

La manifestation, à laquelle participaient plusieurs responsables de l’opposition, visait notamment à dénoncer l’incarcération du maire Khalifa Sall et à réclamer la transparence dans la gestion des gisements de pétrole et de gaz découverts dans le pays.

Khalifa Sall, maire de Dakar depuis 2009, est en détention préventive depuis le 7 mars.

M. Sall, probable candidat à l’élection présidentielle de 2019 contre le chef de l’Etat Macky Sall, au pouvoir depuis 2012, doit répondre de dépenses « non justifiées » de plus de 2,7 millions d’euros au préjudice de la mairie, selon la justice, ce qu’il nie.

Ses partisans imputent ses déboires judiciaires à son statut de dissident du Parti socialiste (PS), une formation membre de la coalition au pouvoir, et de la majorité présidentielle, des allégations réfutées par les autorités.

« Pour la libération de Khalifa Sall », pouvait-on lire vendredi sur des banderoles et pancartes portées par les manifestants dont plusieurs arboraient des T-shirts à l’effigie de responsables de l’opposition.

L' »absence de bilan » du président Macky Sall « justifie ses agressions répétées » contre l’opposition, « en manipulant notre système judiciaire contre ses adversaires politiques », a déclaré l’ex-Premier ministre Idrissa Seck.

« Si Khalifa Sall est en prison, c’est parce qu’il est un otage politique mais ce n’est pas parce qu’il a détourné de l’argent », a de son côté indiqué Pape Diop, ancien maire de Dakar et ancien président de l’Assemblée nationale.

Des intervenants ont appelé à une bonne gestion des ressources pétrolières et gazières.

Le Premier ministre sénégalais, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a assuré jeudi devant les députés, que le gouvernement gérait le dossier des hydrocarbures avec transparence, après la signature de contrats d’exploration et d’exploitation avec des compagnies étrangères.

AFP

[GARD align= »center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
corruptionjusticepolitiquesénégal

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Le président Sall veut que l’Afrique ne soit pas un « ventre mou »

[GARD align= »center »] Le président sénégalais Macky Sall a souligné lundi sa volonté de faire en sorte que l’Afrique ne soit

Niger: le retrait du contrat du barrage de Kandadji à l’entreprise russe unanimement salué par la population

La décision du gouvernement nigérien de résilier le contrat de construction du gigantesque barrage hydroélectrique de Kandadji, sur le fleuve

Côte d’Ivoire: 8 morts dans l’efffrondement d’un bâtiment à Abidjan

 [GARD align= »center »] Au moins huit ouvriers ont été tués mercredi dans l’effondrement d’un bâtiment à Abidjan où ils effectuaient des

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*