Sénégal: un mouvement de foule fait huit morts dans un stade à Dakar

[GARD align= »center »]

Sénégal: un mouvement de foule fait huit morts dans un stade à Dakar|©DR

Huit personnes sont mortes samedi soir à Dakar (Sénégal), dans un mouvement de foule survenu à la suite d’échauffourées, à l’issue de la finale de la Coupe de la Ligue sénégalaise de football, a annoncé l’agence officielle APS.

Un mur s’est affaissé au moment où les spectateurs tentaient de sortir du stade Demba-Diop de Dakar, à la fin du match opposant Ouakam et le Stade de Mbour, détaille l’agence, qui évoque de « nombreux blessés ».

Selon l’agence de presse, des coups et des jets de projectiles sont survenus « à la fin de la période de prolongations » de la rencontre, le score affichant 2 buts à 1 en faveur du Stade de Mbour.

La police a utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser les supporters, qui avaient entièrement rempli le stade, souligne l’agence.

Le Sénégal a été fortement critiqué cette année pour ses antécédents sécuritaires lors de grands événements, notamment après la mort de dizaines de personnes lors d’une manifestation religieuse en avril.

AFP

[GARD align= »center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Tshisekedi en Afrique du Sud, un voyage au bout de l’inconnu

Depuis le 20 février, une certaine presse plutôt favorable à l’opposition et plus particulièrement à l’UDPS (Union pour la Démocratie

Karim Wade: Verdict du procès, le 23 mars 2015

Le président de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), chargée de juger Karim Wade, le fils de l’ex-président

Côte d’Ivoire: pour HRW, la CPI a « légitimé » une justice « partiale »

La Cour pénale internationale (CPI) a « légitimé » la mise en place d’une justice partiale contre l’ex-président Laurent Gbagbo et ses

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*