Sénégal: Un partisan de Karim Wade écope de deux ans de prison ferme

Sénégal: Un partisan de Karim Wade écope de deux ans de prison ferme

[GARD align= »center »]

Moise Rampino

Moise Rampino, le jeune homme qui avait perturbé jeudi dernier l’ouverture du procès de Karim Wade | Archives

Moise Rampino, le jeune homme qui avait perturbé jeudi dernier l’ouverture du procès de Karim Wade, a écopé de deux ans de prison de ferme. Jugé lundi au tribunal de Dakar, il a qualifié les juges de la CREI «d’anti-balaka», qui a mis en colère le président du tribunal.

Dès l’ouverture de son procès, lundi au tribunal de Dakar, Moise Rampino s’est distingué par son arrogance devant les juges qu’il a qualifiés «d’anti-balaka », du nom de l’un des mouvements rebelles sévissant en Centrafrique. Le président de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), Henri Grégoire Diop, a été obligé de lui couper la parole pour lui annoncer la sentence, au grand dam de son avocat qui a constaté l’indiscipline de son client.

[GARD align= »center »]

Selon des témoins, Moise Rampino, 26 ans environs, a été pendant des années entretenu et nourri par Karim Wade après le suicide de sa maman devant l’ambassade du Sénégal en Italie. Il a été jugé pour outrage à magistrats.

«Karim président! Libérez Karim! Les magistrats sont corrompus! Tuez-moi!», avait lancé Rampino en pleine audience jeudi dernier lors du procès de Karim Wade.

Il s’était même offert un défilé à l’intérieur de la salle d’audience jusqu’à côté du fauteuil sur lequel était assis le procureur spécial de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), avant d’être maîtrisé et menotté par les forces de l’ordre. Le procureur de la CREI Alioune Ndao avait demandé à la cour de faire preuve de plus de vigilance.

[GARD align= »center »]

Le verdict de deux ans de prison ferme ne concerne que le délit de trouble à l’audience car le tribunal régional de Dakar doit statuer sur le délit d’outrage à magistrat commis par Moise Rampino.

Baba Mballo
Dakar – Oeildafrique.com

[wp_ad_camp_4]

 

Baba Mballo

Baba Mballo

Journaliste à oeil d'Afrique, basé à Dakar (Sénégal)


Tags assigned to this article:
justicesénégal

Related Articles

L’Ivoiro-béninois Fabrice Sawegnon veut briguer la mairie du Plateau, le centre des affaires d’Abidjan

[GARD align= »center »] L’Ivoiro-béninois Fabrice Sawegnon, PDG du groupe Voodoo Communication, est déterminé à briguer la mairie du Plateau, le centre

Sénégal: plus de 4.000 victimes parties civiles au procès de Hissène Habré

Plus de 4.000 victimes seront parties civiles au procès de l’ex-président tchadien Hissène Habré, prévu à partir du 20 juillet

Nigeria: les élections maintenues au 14 février

La Commission électorale du Nigeria a réaffirmé vendredi que les élections présidentielle et législatives prévues le 14 février auraient bien

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*