Sénégal: Entre rejet des exceptions et incompétence de la CREI, le procès de Karim Wade reprend mardi 05 août

Sénégal: Entre rejet des exceptions et incompétence de la CREI, le procès de Karim Wade reprend mardi 05 août

[GARD align= »center »]

Karim Wade

Karim Wade, le fils de l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade | Archives

A côté de la condamnation à deux ans de prison de prison ferme du jeune Moise Rampino, partisan de Karim Wade, deux faits majeurs ont marqué, lundi au tribunal de Dakar, le deuxième jour du procès du fils de l’ex-président sénégalais, Abdoulaye Wade. Il s’agit du rejet par la Cour des exceptions soulevées jeudi dernier par les avocats de la partie civile et de la défense, et de l’incompétence de la CREI de juger l’ancien ministre, selon la défense.

Les avocats de Karim Wade ont estimé, lundi au tribunal de Dakar, au deuxième jour du procès du fils de l’ex-président sénégalais, Abdoulaye Wade que c’est une victoire sur la décision rendue par la CREI, à savoir le rejet  des exceptions soulevées jeudi dernier par les avocats de la partie civile et de la défense.

[GARD align= »center »]

Ces exceptions étaient relatives à la constitution de Me Souleymane Ndéné Ndiaye, dernier Premier ministre de Wade, Me Madické Niang, ministre sous le régime Wade et Me El Hadji Amadou Sall, responsable du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) ou du député El Hadji Diouf, dans le cadre du procès Karim Wade et de Me Alioune Badara Cissé, avocat d’un des sept co-accusés de Wade-fils.  La cour estime donc que ces avocats peuvent bel et bien plaider pour leur client.

Le deuxième fait majeur de l’audience concerne l’incompétence de la CREI à juger Karim Wade, selon ses avocats. La défense de M. Wade qui est poursuivi pour enrichissement illicite sur une fortune évaluée à 117 milliards francs CFA, estime que son client doit être jugé par la Haute cour de justice. Les avocats de Karim Wade soutiennent que les faits reprochés à leur client, ont été commis dans l’exercice de ses fonctions ministérielles.

[GARD align= »center »]

A 18 heures (Gmt), le président de la CREI, Henri Grégoire Diop a suspendu l’audience jusqu’à mardi, 14 heures (heure locale).

Baba Mballo
Dakar – Oeildafrique.com

[wp_ad_camp_4]

Baba Mballo

Baba Mballo

Journaliste à oeil d'Afrique, basé à Dakar (Sénégal)


Tags assigned to this article:
Karim Wadesénégal

Related Articles

Technologie : Douglas Mbiandou, veut former 100 informaticiens en Côte d’Ivoire pour créer des applications

Le centre de formation Objis spécialiste de la formation en Java vient de poser ses valises à Abidjan la capitale

Un an après, la presse ivoirienne divisée sur la chute de Gbagbo

ABIDJAN — La presse ivoirienne a affiché sa division mercredi pour l’anniversaire de la chute de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo

Le professeur Jean-Jacques Muyembe « Ebola va revenir »

En 1976, il enquêtait sur un mystérieux virus qui décimait un village reculé du Zaïre. Trente ans après, le professeur

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*