Sénégal : le retour de Bolloré au port de Dakar se précise

Sénégal : le retour de Bolloré au port de Dakar se précise

[wp_ad_camp_3]

L’homme d’affaire français, Vincent Bolloré

L’homme d’affaire français, Vincent Bolloré

La presse sénégalaise a annoncé ce matin, un possible retour de Bolloré Logistics Africa, la filiale africaine de l’homme d’affaire français, Vincent Bolloré dans la gestion du port autonome de la capitale sénégalaise.

En effet, cette dernière avait été boutée de la gestion du port autonome de Dakar, au profit de la multinationale Dubaï port world (Dpw), par l’ancien régime de Me Abdoulaye Wade.

Une décision qui avait été saluée par une partie de la presse sénégalaise, qui la considérait (la décision)  comme courageuse. Cependant, très critiquée par la classe politique opposante à l’ancien régime des Wade.

Depuis quelques jours, la presse sénégalaise fait écho d’un probable retour de la filiale africaine de Bolloré aux affaires au niveau du port sénégalais.

[wp_ad_camp_2]

Selon certaines informations, une délégation de Bolloré Logistics serait même actuellement à Dakar pour voir les possibilités d’un retour imminent.

Au central des questions, la gestion du terminal à container, qui est gérer par Dubaï port world. Pour rappel, la procédure qui a permis d’octroyer le marché sur la gestion du port à Dpw avait été vivement critiqué à l’époque.

Adama COULIBALY
Dakar – oeildafrique.com


Tags assigned to this article:
Bollorééconomieport

Related Articles

Togo : Nouvelle baisse des prix du carburant, les consommateurs plaident pour le gaz butane

[GARD align= »center »] Encore une nouvelle réduction du prix des produits pétroliers à la pompe au Togo. Les ministres de l’économie

10 raisons pour retourner vivre en Afrique

La diaspora Africaine dans le monde constituée d’experts en tous genres, d’hommes d’affaires et de sportifs influents pourrait impacter positivement

Plus d’un Africain sur trois appartient à la classe moyenne (BAD)

 [GARD align= »center »] Plus d’un Africain sur trois appartient désormais à la classe moyenne, après une décennie de hausse du niveau

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*