Sexion d’assaut enflamme Kinshasa

Sexion d’assaut enflamme Kinshasa
Sexion d’assaut enflamme Kinshasa

Le groupe de Rap Français : Sexion d’assaut

Une ambiance très électrique a régné, le 1er septembre, au concert du groupe parisien sur un site du Mont-Ngaliema envahi par environ quatre mille personnes.

Kinshasa n’a pas réservé un moindre accueil aux chanteurs hip-hop qui n’ont pas manqué de leur exprimer leur contentement à cet égard. Impressionné face à l’euphorie générale, Maître Gims n’a pu s’empêcher de lancer à l’intention de la foule en grande agitation : « De toutes nos tournées, Abidjan était numéro un, Kinshasa la remplace ! » Déclaration qui n’a eu pour effet que d’en rajouter à l’atmosphère déjà survoltée en plein milieu de la prestation du collectif Sexion d’Assaut.

Il manquait deux au compte, Lefa et L.I.O, mais qu’importe, ce n’est pas ça qui a gâché la fête. Bien au contraire, du début jusqu’à la fin du concert, l’ambiance n’avait pas baissé d’un cran, il suffisait que l’un des chanteurs s’avise de marcher sur le tapis rouge placé  en prolongement de la scène pour que les fans aux alentours se déchaînent encore plus. Ça tenait du délire, tout simplement. Plus que jamais, le jeune public, composé en majorité d’adolescents et des étudiants, a manifesté un enthousiasme sans pareil au groupe et surtout à l’un de ses ténors, le fameux fils du pays, Maître Gims. Ce dernier n’a pas manqué de montrer à son tour son attachement à sa mère patrie. Il a mis un point d’honneur à déployer le drapeau congolais et à s’en couvrir les épaules pendant un instant. Une belle introduction à la chanson Africain.

Un autre grand moment qui a ponctué la soirée, à deux titres de sa fin, pour Désolé, le rappeur d’origine kinoise a laissé libre cours à l’exaltation du public qui prenait plaisir à s’égosiller lui montrant qu’il connaissait l’air par cœur. Il en était d’ailleurs ainsi pendant presque tout le long du concert. Et cette fois c’est Barack  Adama qui n’a pu s’empêcher de faire un compliment au public : « De toutes les villes du monde, c’est vous qui l’avez le mieux chanté ».

Un éloge qui a été très bien accueilli. Alors que l’effervescence était totale, Maître Gims était à nouveau le centre d’intérêt. Il a procédé à la présentation de son père Djuna Djanana et de sa mère. Son géniteur dont le récent passage à Kinshasa avait été motivé par la célébration des 35 ans de Viva la Musica, orchestre de Papa Wemba dont il fut membre de 1984 à 1989. Une nouvelle occasion pour le fils de rendre hommage à son père et de signifier à la jeunesse venue l’acclamer que ce dernier, dont il tient son talent, est l’un des grands chanteurs inscrits dans l’histoire de la chronique musicale de la RDC.

La soirée était fort belle, et tous les artistes montés sur la scène avaient eu droit à un accueil chaleureux. De Sarah Kalume qui avait donné le ton, aux trois DJ qui s’étaient succédé, et la découverte de Da Vinci avait été une joie. La prestation de Gandhi fort appréciée a laissé un goût de trop peu. Puis, de Maître Gims à Maska en passant par Jr O Chrome, Black Mesrimes, Doumams et Barack Adama,aucun n’a failli. Tous ont enchanté.

Créatif Africa et C’comeve n’ont pas manqué leur coup. Les deux labels kinois qui ambitionnent de rééditer l’événement pensent à confectionner un nouvel agenda. Tout porte à croire qu’avec la vision commune de l’événementiel des deux agences de communication, les nuits kinoises n’auront désormais rien à envier à celles des plus grandes villes du monde.

Kin by night entertainment reste un grand concept à travers lequel s’annonce la tenue de soirées grandioses dont la capitale se souviendra longtemps à l’instar de celle consacrée au groupe numéro de France, Sexion d’Assaut.
Nioni Masela

 

httpvh://www.youtube.com/watch?v=1-Z66Z7yF-I

 

 


Tags assigned to this article:
Concertkinshasasexion d'assaut

Related Articles

Gaitana auteure de l’hymne officiel de l’Euro 2012

La chanteuse ukrainienne d’origine congolaise a représenté son pays d’accueil lors de la dernière édition de l’Eurovision où elle s’est

Le 13e Festival international « Waga Hip Hop » démarre mercredi à Ouagadougou

La treizième édition du festival international de music dénommé « Waga Hip Hop » débute mercredi, dans la capitale burkinabè et ce

« Africa Stop Ebola » : single d’artistes africains contre l’épidémie

[GARD align= »center »] Un collectif de musiciens africains vient de sortir un single titré «Africa Stop Ebola». Chanté en français et

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*