Sommet des Grands Lacs : La création d’une force neutre au cœur des échanges

Sommet des Grands Lacs : La création d’une force neutre au cœur des échanges
La création d’une force neutre au cœur des échanges

Le président de la RDC, Joseph Kabila, arrive au sommet des Grands Lacs, le 7 août 2012 à Kampala

Les présidents de la République démocratique du Congo (RDC) et du Rwanda ainsi que les représentants des Etats de la région des Grands Lacs, ont entamé mardi à Kampala une réunion devant définir les contours d’une « force neutre » à déployer dans l’est de la RDC.

Si le principe en a été accepté mi-juillet, les détails de cette force présentée comme devant éradiquer les groupes armés dans l’est de la RDC et de surveiller la frontière avec le Rwanda, restent à définir, Kigali et Kinshasa, qui s’accusent mutuellement de soutenir des rébellions hostiles à l’autre dans l’est de la RDC, en ayant des visions très différentes, rapporte l’Afp.

Peu avant l’ouverture de la réunion, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton, en visite à Pretoria, a exhorté les Etats d’Afrique centrale, « notamment le Rwanda », à coopérer pour priver de soutiens les mutins du M23, un des principaux groupes armés actifs dans l’est de la RDC. « Nous exhortons tous les Etats de la région, y compris le Rwanda, à travailler ensemble pour tarir le soutien aux rebelles du M23, pour les désarmer et pour traduire leurs leaders devant la justice », a déclaré Mme Clinton.

Le sommet extraordinaire de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) s’est ouvert en milieu d’après-midi, à huis clos en périphérie de Kampala, en présence du président ougandais Yoweri Museveni, hôte de la réunion, et de ses homologues Joseph Kabila (RDC), Paul Kagame (Rwanda), Jakaya Kikwete (Tanzanie) et Pierre Nkurunziza (Burundi).

Le Kenya et le Soudan sont représentés par leurs vice-présidents respectifs Kalonzo Musyoka et Adam Youssef. Les quatre autres Etats-membres de la CIRGL (Angola, Centrafrique, Congo et Zambie) sont représentés à des niveaux inférieurs.

AFP / Oeildafrique

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
joseph kabilakagameM23RDCrébellionrwanda

Related Articles

Justice: Koffi Olomide poursuivi pour viol et séquestration

L’article musicien  Congolais Koffi Olomide est donc poursuivi  pour viol et séquestration comme le confirme son avocat et député UMP

RDC: le gouvernement annonce l’expulsion de Y’en a marre du Balai citoyen

Arrêtés à Kinshasa à la suite d’une rencontre sur la bonne gouvernance et la démocratie pour l’éveil démocratique des jeunes

Algérie: fin de l’opération de l’armée sur le site gazier

ALGER – L’Algérie a justifié jeudi soir l’intervention de son armée pour mettre fin à la spectaculaire prise d’otages sur

1 commentaire

Espace commentaire
  1. muana
    muana 9 août, 2012, 12:13

    Pas assez madame Clinton, non seulement traduire ces personnes à la justice mais les citer notamment , car le M23 n’est autre que les ramifications de CNDP de Nktabatuare et l’autre  » general Congolais BOSCO NTANGADA , en fuite au Ruanda.
    Donc nous appellons les etats -unis se prononcer particulièrement car il y a KABILA , NKUNDA BATUARE , KAGAME ,BOSCO NTAGANDA Et le minsitre de la défense du RUanda :

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*