Sommet extraordinaire de la CEDEAO : ALLASSANE OUATTARA EN APPEL UNE DECISION COMMUNE SANS ÉQUIVOQUE

Sommet extraordinaire de la CEDEAO : ALLASSANE OUATTARA EN APPEL UNE DECISION COMMUNE SANS ÉQUIVOQUE

ABIDJAN, (27 mars) — Le sommet extraordinaire de la CEDEAO vient de débuté à Abidjan ; sommet dont l’ordre du jour s’articule autour de la situation de coup de force militaire perpétré par une frange de l’armée la 22 mars .

Dans son discours d’ouverture ,le président en exercice de la CEDEAO ,le président de la Côte d’ivoire Allassane Ouattara ,a été ferme et déclaré que l’Afrique toute entière et le reste du
monde à les yeux tournés vers la CEDEAO. A cet effet ,il a indiqué que le peuple du mali à droit à la démocratie et la CEDEAO a le devoir de soutenir ce peuple sur cette voie car la situation qui prévaut actuellement au Mali est d’une extrême gravité ;car la crise malienne peut avoir des répercutions dans la sous région .

La CEDEAO devrait prendre une décision commune sans équivoque pour ramener le mali à l’ordre constitutionnel conformément aux principes démocratiques et préservé le processus électoral.

Le président de la Commission de la CEDEAO, le représentant du Secrétaire Général de l’ONU et de l’Union Africaine ont abordé dans le même sens que le président ivoirien et exigé le retour immédiat du gouvernement démocratiquement élu du président ATT.

Le sommet vient déjà au regard des allocutions prononcées à l’ouverture de ce sommet prouve a suffisance que la junte au pouvoir au Mali sera certainement contraint au besoin par la force de céder le pouvoir ou elle sera totalement isolé du reste monde avec des sanctions répréhensibles. Rien de ne devrait être ménagé pour résoudre la crise malienne et restauré l’ordre constitutionnel

Rodrigue Fénelon MASSALA
© Oeil d’Afrique Abidjan



Related Articles

Gabon: une pirogue de clandestins chavire au large de Libreville, au moins 30 morts

Au Gabon, une pirogue de clandestins a chaviré au large de Libreville, faisant au moins 30 morts, a-t-on appris jeudi.

Récit de l'entrée de la famille Kadhafi en Algerie

  La famille El Gueddafi aurait attendu quatre jours avant de se voir octroyer l’autorisation d’entrer en territoire algérien par

Malawi: Le patrimoine du président Peter Mutharika connu après l’aval du procureur

 [GARD align= »center »] Le ministre malawite de l’Information a annoncé mardi que le nouveau président Peter Mutharika a fait sa déclaration

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*