Sommet UA : Vers une monnaie unique et un marché commun africain en 2017

Sommet UA : Vers une monnaie unique et un marché commun africain en 2017

[GARD align= »center »]

Les chefs d’Etat et de gouvernement africains des 54 pays de l’UA réunis à Malabo

Les chefs d’Etat et de gouvernement africains des 54 pays de l’UA réunis à Malabo

Le 23ème sommet ordinaire de l’Union Africaine (UA) s’est tenu cette année à Malabo en Guinée Equatoriale. Il s’est achevée le 27 juin dernier avec l’adoption des statuts du Fonds Monétaire Africain (FMA), qui garantirait à terme l’autonomie financière et économique de l’Afrique.

Assisterons-nous en 2017 à l’avènement d’une nouvelle architecture financière mondiale ? Les chefs d’Etats africains réunis jeudi dernier à Malabo pour le 23ème Sommet de l’Union Africaine ont tenté de répondre à cette question par l’affirmative en validant les statuts du Fonds Monétaire Africain (FMA). Cette décision marque une étape importante dans l’opérationnalisation de cette institution financière. Prévue par l’Acte constitutif de l’Union Africaine (UA) en juillet 2000, le FMA a la lourde mission de mettre le continent africain sur la voie de l’autonomie économique. Selon Teodoro Obiang, Président de la Guinée Equatoriale, le pays hôte du sommet, « l’Afrique ne peut pas se contenter de continuer avec la dépendance actuelle sur les économies du monde développé ». S’exprimant lors de l’ouverture du sommet de l’UA, il a insisté sur la nécessité d’une coopération « Sud-Sud », garante des principes d’ « égalité, de justice et de réciprocité ».

Le FMA devrait donc garantir une croissance macroéconomique à l’Afrique en facilitant les échanges commerciaux entre les pays du continent, notamment via la création d’un marché commun d’ici 2017. L’institution financière prévoit également la mise en place d’une monnaie unique dans les mêmes délais. En effet, l’un des véritables freins aux échanges commerciaux entre états africains reste le nombre important de monnaies (environ une cinquantaine) inconvertibles entre elles. Cet état de fait amène au constat amer que les pays africains échangent plus facilement avec les anciennes puissances coloniales qu’entre eux. Le commerce intra-africain demeure donc encore très faible et marginal par rapport aux autres régions du monde.

[GARD align= »center »]

Une longue mise en route
Une institution financière qui relève le défi d’une union monétaire en Afrique pour garantir la souveraineté économique des pays africains est un pas important qu’ont déjà franchi les pays arabes (Fonds Monétaire Arabe), l’Asie (Fonds Monétaire asiatique) ou encore l’Amérique du Sud. Mais, selon l’agence de presse Xinhua, « le processus retardait en raison des manœuvres de suprématie manifestées par le « big five » ou groupe des plus gros contributeurs de l’UA composé de la Libye, de l’Egypte, de l’Algérie, du Nigeria et de l’Afrique du Sud, pour l’octroi d’un droit de veto sur la gestion du capital fixé à 22 milliards de dollars américains et le fonctionnement de la banque ». Un compromis a cependant été trouvé en octroyant un poste d’administrateur permanent à chaque pays qui contribuerait à plus de 3,5% du capital total du Fonds. La validation des statuts du FMA est certes essentielle pour la future institution mais le chemin vers son fonctionnement effectif est encore long. Il faudra encore attendre la ratification d’au moins 15 pays des États parties ou actionnaires ayant souscrit au capital du FMA.

[GARD align= »center »]

A rappeler que le Fonds Monétaire Africain, qui aura son siège à Yaoundé au Cameroun, est l’une des trois institutions financières prévues par l’Union Africaine : la Banque centrale africaine (BCA) et la Banque africaine d’investissement (BAI) seront respectivement basées au Nigéria et en Libye.

Les chefs d’Etats africains réunis pour le 23ème Sommet de l’UA ont jeté les bases d’une nouvelle architecture financière émergente dans un contexte de crise caractérisée par la coopération financière des pays développés.

Marie Hélène SYLVA
Paris – Oeildafrique.com

[wp_ad_camp_4]

Marie Hélène Sylva

Marie Hélène Sylva

Journaliste à oeil d'Afrique, basée à Paris (France)


Tags assigned to this article:
afriquemonnaie uniqueUnion africaine

Related Articles

Visite du Président John Dramani Mahama du Ghana à Bissau: «Les gens ont confiance pour des élections sans contestations»

[GARD align= »center »] La communauté internationale multiplie l’appel au calme  en Guinée Bissau, à moins de trois jours des élections présidentielles

Les ennuis judiciaires d’Abdou Diouf se font de plus en plus pressants

Le secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) est de nouveau attendu, le 9 septembre, devant la première

Le Conseil constitutionnel ivoirien valide l’adoption de la nouvelle Constitution

[GARD align= »center »] Le Conseil constitutionnel ivoirien a validé vendredi les résultats du référendum du 30 octobre 2016 sur la nouvelle

26c ommentaires

Espace commentaire
  1. Mamadou Alimou Hindè Diallo
    Mamadou Alimou Hindè Diallo 2 juillet, 2014, 17:36

    BONNE IDEE POUR LUTTER CONTRE LE NÉOCOLONIALISME.

    Répondre à ce commentaire
  2. Gilles GOHY
    Gilles GOHY 2 juillet, 2014, 18:30

    Ces nombreux dessins (ou photos, si vous voulez!) sont ennuyeux et énervants: ils empêchent de lire le texte! Franchement!

    Répondre à ce commentaire
  3. Gilles GOHY
    Gilles GOHY 2 juillet, 2014, 18:36

    L’avènement de cette monnaie unique serait vraiment génial pour le développement de notre continent! Bon courage!

    Répondre à ce commentaire
  4. Arnold
    Arnold 2 juillet, 2014, 23:57

    bon debut! j’espere que ca ira loin

    Répondre à ce commentaire
  5. tea moon
    tea moon 3 juillet, 2014, 10:40

    Les pays franc CFA pourraient prendre une belle longueur d’avance puisque leurs monnaies est déjà commune ! S’émanciper de l’impérialisme est une chose, mais autant profiter et tirer des bénefices de cet avantage.

    Répondre à ce commentaire
  6. HASSAN
    HASSAN 3 juillet, 2014, 12:28

    enfin une décision courageuse de la part des africains!

    Répondre à ce commentaire
  7. Attiki
    Attiki 3 juillet, 2014, 18:58

    Woooow une très bonne nouvelle courage et nous souhaitons que cela se réalisé

    Répondre à ce commentaire
  8. Bonheur
    Bonheur 3 juillet, 2014, 21:45

    DIEU bénisse les Africains ainsi que tous les autres peuple du Monde sans distinction. J’estime que la monnaie unique est une initiative a expérimenter. Si cela peut créer des emplois durables et valorisants pour les jeunes. A défaut, focalisons nous sur autre chose…

    Répondre à ce commentaire
  9. guedi lack
    guedi lack 4 juillet, 2014, 16:24

    Remercions a monsieur khadafi pour cette initiative, on peut tuer un homme mais pas ses idées

    Répondre à ce commentaire
  10. mambuya
    mambuya 4 juillet, 2014, 17:21

    Ah Kadhafi!!!!!!!!

    Répondre à ce commentaire
  11. Toure
    Toure 6 juillet, 2014, 14:15

    Tiken jah avait dit  » Quand nous serons unis ça va fait mal.  » On poura parler et on sera ecouté et respecté

    Répondre à ce commentaire
  12. Samba
    Samba 6 juillet, 2014, 15:06

    C est une excellente idée qui mérite d être réalisée. En tout cas je le souhaite de tout cœur pour nous tous africains.Et surtout n écoutons pas l occident car notre réussite les désavantagera..Bon Courage Afrique.

    Répondre à ce commentaire
  13. Allan
    Allan 6 juillet, 2014, 15:35

    Je regrette que ceci n’a pas vis jour lors du vivant de notre très cher leader Muhammad Al Kaddhafi…notre leader Charismatique qui se soucié jours et nuits pour l’accomplissement de ce basics..
    Que vive ses idéologies à jamais! !!

    Répondre à ce commentaire
  14. Diarra Abdalaye
    Diarra Abdalaye 6 juillet, 2014, 16:19

    Sava vraiment fait mal si cela se réalise
    On sera libre a moitié viva mama Africa

    Répondre à ce commentaire
  15. The pillar
    The pillar 6 juillet, 2014, 18:07

    Pourrons t-il vraiment le faire?Avec les idiots qui ont toujours peur de ceux qui les placent,on verra bien.

    Répondre à ce commentaire
  16. Talla Gilbert
    Talla Gilbert 8 juillet, 2014, 18:01

    Les occidentaux nous laisserons ils faire?

    Répondre à ce commentaire
  17. kacou
    kacou 9 juillet, 2014, 17:38

    Pour que cela se concrétise il faudra qu’au moins 15 Pays ratifient le traité, c’est là qu’il aura beaucoup de problèmes surtout pour les pays francophone…suivez mon regard.

    Répondre à ce commentaire
  18. Denguet
    Denguet 11 juillet, 2014, 19:10

    cessez de rever car nous africains ne nous aimons pas du tout! marche commun? libre circulation des personnes? mon oeuil! il n’y a qu’a voir comment nous nous expulsons les uns les autres(cfr RDC-Congo), nous nous tuons(cas des noirs au maghreb) etc; une monnaie unique? vous avez oublie la disparite des economies et ce que cette meme disparite cause des problemes avec l’euro))) mdr

    Répondre à ce commentaire
  19. joel
    joel 14 juillet, 2014, 14:05

    les occidentaux ne nous laisseront pas atteindre ce projet, car bientot, ils créeront des guerres partout en afrique et ces magnifiques idées tomberont pour 3017,
    en deuxième plan, attachons nous deja à la Russie pour voir l’emergence de l’Afrique

    Répondre à ce commentaire
  20. simba
    simba 14 juillet, 2014, 18:25

    En esperant qui cela ne soit comme l’un des plusieurs projets africains mort-nés

    Répondre à ce commentaire
  21. Michel Vieillesse
    Michel Vieillesse 27 juillet, 2014, 14:56

    Il faudrait déjà que l’UA soit plus ferme et consistente dans sa politique concernant la bonne gouvernance, la démocratie, les conflits transfrontaliers, l’énergie pour ne citer que ceux là

    Répondre à ce commentaire
  22. Saf
    Saf 28 juillet, 2014, 14:34

    On commence à voir grand, j’espère qu’on va grandir aussi comme continent en mettant en valeur ce qui nous unissent et surtout en évitant des conflit,tueries et des guerres comme en 17eme siècle!

    Répondre à ce commentaire
  23. just (@JustBni)
    just (@JustBni) 3 septembre, 2014, 13:49

    L’ Afrique en marche…

    Répondre à ce commentaire
  24. Nizari
    Nizari 5 octobre, 2014, 12:44

    Très bonne idée pour l’Afrique, la monnaie unique. Mais des questions se pose : partout en Afrique on trouve des banque coloniale, je ne citerai pas de nom, quelle sera l’indépendance de cette monnaie unique ? Quelle est l’indépendance des institutions financières africaine en réalité ? Comment se protéger du noyautage des vautours ?

    Répondre à ce commentaire
  25. youssoufa
    youssoufa 30 novembre, 2016, 21:56

    c’est le reve de tous les africains mais encore il fodrai d’abord fouetter certains traitres comme ouattara et paul biya

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*