Sondage en Italie: Y-a-t-il encore des guerres en Afrique ?

Sondage en Italie: Y-a-t-il encore des guerres en Afrique ?

guerres en AfriqueUn sondage révèle qu’une écrasante majorité dItaliens ne sait pas qu’il y a encore des guerres sur le continent africain !

C’est la quatrième année qu’un sondage sur les guerres oubliées est organisé en Italie. Comme les autres années, ce sont les organismes catholiques Caritas, Famiglia Cristiana, la revue de la conférence des évêques, et la revue Il Regno (le royaume) qui ont commandité cette recherche. Et comme les autres années, c’est l’institut italien Swg qui l’a réalisée.

Interrogé donc pour savoir s’ils peuvent indiquer un conflit dont les médias ont parlé dans un passé récent, beaucoup des personnes sondées ont été incapables d’en indiquer un seul. Même la guerre d’Afghanistan, dont la presse italienne a pourtant abondamment parlée, n’a retenu l’attention que d’un Italien sur deux. Pourtant depuis 2004 et l’engagement des forces armées dans ce pays, plus de 50 soldats italiens sont tombés sur le champ de bataille.

On peut d’ores et déjà saisir que si les mémoires sont chancelantes à propos de pays où pourtant des soldats italiens sont engagés, elles le sont davantage pour les pays sans lien direct apparent. Ainsi, pour ce qui est de l’Afrique,seul 1% des personnes interrogées a dit savoir que la République démocratique du Congo était en guerre. Elles sont 8% pour ce qui est du Darfour, au Soudan et 26%, tout de même, pour ce qui concerne la proche Libye !

Mais, tient à modérer le journal Famiglia Cristiana, ces lacunes sont compensées par un engagement humanitaire plus solide. Au cours des années, les Italiens se sont montrés volontiers plus réactifs chaque fois qu’il s’est agide voler au secours des plus pauvres, surtout en Afrique. Et cela, peu importe que les causes de la catastrophe soient de guerre ou naturelles. Sensibles par leur grand cœur donc, mais quelque peu distraits dans leur mémoire, en somme. À tout prendre, ceci vaut sans doute mieux que cela.

Lucien Mpama

 


Tags assigned to this article:
grands lacsguerres en afriquemaliRDCsoudanviols

Related Articles

Affaire DSK: résultat du test ADN

Le JDD révèle que la police new-yorkaise est en mesure d’affirmer que les traces relevées sur la tenue de la victime sont

« L’actualité africaine en 5 titres » du 29 octobre 2016

Congo : adoption du statut de chef de l’opposition Le gouvernement congolais a adopté en conseil des ministres un projet

Le chef du parti de Gbagbo opposé à la création d’un poste de vice-président en Côte d’Ivoire

[GARD align= »center »] Pascal Affi Nguessan, le président du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), le parti de Laurent Gbagbo, s’est dit

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*