Soudan: Des affrontements tribaux au Kordofan-Ouest font 41 morts

Soudan: Des affrontements tribaux au Kordofan-Ouest font 41 morts

[GARD align= »center »]

AFP |Archives

AFP |Archives

Des affrontements tribaux qui se sont déroulés au Soudan entre deux clans d’une tribu du Kordofan-Ouest se disputant la propriété de terres recélant du pétrole, ont au moins 41 morts. L’information a été donnée par les responsables de ces tribus.

En effet, un chef tribal a expliqué qu’en raison de désaccords sur la propriété de terres, des affrontements à la mitrailleuse et aux roquettes ont éclaté entre membres de la tribu des Misseriya, tuant dimanche 41 personnes et faisant 13 blessés graves.

Une compagnie pétrolière a commencé des explorations sur les terres objet des combats qui ont éclaté dimanche. L’atmosphère reste tendue parce que les deux n’arrivent pas à s’entendre sur la propriété de ses terres.

[GARD align= »center »]

Le Kordofan-Ouest, où se trouvent de nombreux champs pétroliers, est frontalier à la fois du Kordofan-Sud, théâtre depuis trois ans d’une rébellion de la branche Nord du Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM-N), et du Darfour, où le conflit en cours depuis plus d’une décennie redouble de violences depuis plusieurs mois.

Pour certains experts une détérioration des relations entre Khartoum et les tribus est à craindre si rien n’est fait dans ce sens. Les autorités ayant fourni des armes à ces tribus afin de pouvoir combattre les rebelles ont plutôt équipes ces tribus à s’attaquer.

[GARD align= »center »]

C’est grâce à ces armes distribuées par Khartoum que les tribus entretiennent les rivalités locales liées aux terres, à l’eau et aux ressources minéralogiques.

© Oeildafrique.com

 


Tags assigned to this article:
soudan

Related Articles

OIF: la Canadienne Michaëlle Jean veut « dynamiser » la Francophonie

 [GARD align= »center »] La Francophonie vit un « tournant » grâce à l’émergence de l’Afrique, et il est essentiel d’ »en dynamiser les potentialités »

Côte d’Ivoire: identification des ex-combattants « Dozo » pour « éviter des dérives sécuritaires »

Le gouvernement ivoirien envisage une identification des ex-combattants nordistes « Dozo » qui avaient pris part aux affrontements post-électoraux dans le pays,

Obama devant les étudiants africains: « le monde a besoin d’une Afrique forte et autonome »

[GARD align= »center »] A une semaine du sommet USA-Afrique qui rassemblera à Washington, la quasi-totalité des dirigeants africains avec les responsables

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*