Soudan du Sud : John Kerry annonce une reprise de pourparlers entre la rébellion et le pouvoir

Soudan du Sud : John Kerry annonce une reprise de pourparlers entre la rébellion et le pouvoir

[GARD align= »center »]

John Kerry et Salva Kiir Mayardit

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry et le président Salva Kiir Mayardit | Reuters

Le chef de la diplomatie américaine John Kerry s’implique activement dans la résolution de la crise politique au Soudan du Sud. Présent à Juba, capitale du soudan du sud vendredi, John Kerry a annoncé l’ouverture de négociations directes entre le pouvoir du président Salva Kiir et la rébellion de Riek Machar.

Le président sud soudanais a accepté discuter sur l’application d’un cessez-le-feu et la formation d’un gouvernement de transition.

« Le président du soudan du sud, Salva Kiir est prêt à se rendre prochainement à Addis-abeba, probablement en début de semaine prochaine, afin d’engager une discussion avec le Premier ministre (éthiopien) et, nous l’espérons, avec Riek Machar, son ancien vice-président devenu chef des rebelles », a déclaré le secrétaire d’Etat américain à la presse.

[GARD align= »center »]

Le chef de la diplomatie américaine a effectué le voyage d’Abuja pour obliger les deux belligérants à relancer les discussions pour un véritable cessez-le-feu et un éventuel arrêt des hostilités entamées depuis le 15 décembre 2013.

« On peut dire avec certitude que le président Kiir était très ouvert (…) à l’idée de prendre des mesures énergiques pour mettre fin à la violence, appliquer l’accord de cessez-le-feu et commencer à collaborer avec respect à un gouvernement de transition », a déclaré M. Kerry.

Le cessez-le-feu signé le 23 janvier entre les forces loyalistes au président Kiir et les rebelles proches de l’ancien vice-président Riek Machar peine à rentrer en application dans le pays.

[GARD align= »center »]

Des milliers de morts et près de 900.000 déplacés, c’est le bilan des combats entre les troupes rebelles fidèles à l’ancien vice-président Riek Machar Machar et les soldats de l’armée du président Salva Kiir, depuis le limogeage en juillet 2013 de Machar qui avait été accusé de tentative de coup d’état par le président Kiir.

Reste à voir sur le terrain, ce qu’il en sera de la nouvelle médiation américaine et du début des prochaines négociations.

© Oeildafrique.com

 

 


Tags assigned to this article:
Soudan du Sud

Related Articles

Guinée-Bissau: début du vote pour le second tour de la présidentielle

[GARD align= »center »] Les électeurs de Guinée-Bissau ont commencé à voter dimanche au second tour de l’élection présidentielle dans l’espoir de

Mozambique: le nouveau code pénal dépénalise l’avortement

 [GARD align= »center »] Dans une loi de révision du Code pénal promulguée jeudi par le président mozambicain  Armando Gueubuza, on retient

D’Abidjan au succès international, Magic System fête ses 20 ans

[GARD align= »center »] Trois disques de platine, 16 d’or… Les quatre garçons d’Abidjan ont trouvé le Magic System pour faire danser

1 commentaire

Espace commentaire
  1. NAÏLI
    NAÏLI 3 mai, 2014, 19:18

    développer l’agriculture tous aux traveaux des champs pour nourrir le peuple , stop a la guerre qui ne sèmerait que la haine et la faim .

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*