Soudan du Sud: la Chine déploie 700 soldats pour le maintien de paix

Soudan du Sud: la Chine déploie 700 soldats pour le maintien de paix

 [GARD align= »center »]

Image d'archive|Des soldats chinois en poste à Gao au sein de la Minusma.|RFI/David Baché

Image d’archive|Des soldats chinois en poste à Gao au sein de la Minusma.|RFI/David Baché

La Chine a annoncé lundi que son premier bataillon d’infanterie est prêt à partir vers le Soudan du Sud dans le cadre de la toute première participation de son armée à une mission des Nations unies pour le maintien de la paix.

C’est dans la ville de Laiyang dans la province du Shandong (est) que le rassemblement a été organisé lundi. Le départ en mission de cette unité de l’armée populaire de Chine a été approuvé par Xi Jinping, le Président Chinois, également Président de la Commission militaire centrale.

Depuis que la Chine participe à une mission de maintien de paix, son premier bataillon d’infanterie a toujours été préservé. Ce bataillon est donc à sa première mission de maintien de paix de l’ONU. Les tous derniers casques bleus chinois étaient principalement des corps de garde dans les domaines tels que l’ingénierie, le transport, les services médicaux et la sécurité.

L’armée populaire fait une entrée tonitruante avec son premier bataillon d’infanterie. Le puissant bataillon d’infanterie, composé de 700 membres, comporte 121 officiers et 579 soldats. 43 membres ont auparavant participé à des missions du maintien de la paix. Une escouade d’infanterie composée de treize femmes soldats participera pour la première fois à une mission de maintien de la paix.

Dès le mois de janvier, le premier groupe de 180 membres s’envolera vers le Soudan du Sud. Le reste des hommes s’y rendra par avion et par bateau en mars prochain pour compléter l’effectif.

La Chine avait mobilisé plus de 27.000 militaires à travers le monde en septembre 2014, selon le ministère de la Défense nationale; ce qui fait d’elle le plus grand fournisseur de casques bleus parmi les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU.

Selon les autorités chinoises, le pays compte actuellement 2.027 casques bleus dans des zones de conflit à travers le monde.

© OEIL D’AFRIQUE

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
ChineSoudan du Sud

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Ali Bongo Ondimba dénonce les détournements outranciers des deniers publics dans son pays

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a dénoncé, dimanche soir à Libreville, les détournements outranciers des deniers publics dans son

L’Ouganda suspend des officiers accusés d’abus sexuels en Somalie

 [GARD align= »center »] L’armée ougandaise a annoncé jeudi la suspension de 15 hauts gradés après que des soldats de la force

Procès Taylor: les rebelles sierra-léonais dépendaient de son soutien logistique

Les rebelles sierra-léonais dépendaient du soutien logistique de Charles Taylor, sans lequel des milliers de personnes n’auraient pas été tuées,

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*