Soudans : Les terres riches de la région d’Abyei divisent toujours le Nord et le Sud

Soudans : Les terres riches de la région d’Abyei divisent toujours le Nord et le Sud
Quelques habitants du Sud Soudan.

Quelques habitants du Sud Soudan.

Malgré la séparation des deux Soudans à la suite du référendum d’autodétermination organisé du 9 au 15 janvier 2011 et la sécession faite par la République du Soudan du Sud le 9 juillet 2011, plusieurs questions se posent encore entre le jeune Etat et la République du Soudan. Entre autres problèmes entre les deux  pays, le tracé définitif de la frontière et du coup, le partage des richesses. A Juba mardi, les deux Soudans ont tenté de normaliser leurs relations.

Salva Kiir et Omar el-Béchir respectivement présidents du Soudan du Sud et de la République du Soudan ont eu une rencontre dans la capitale sud soudanaise et ont évoqué pendant plusieurs heures : la mise en œuvre de l’accord de coopération globale signé en 2012 par les deux pays. Mais la région d’Abyei reste un gros grain de sable dans la coopération entre les deux hommes. Cette localité minière, très prolifique en pétrole continue d’être la pomme de discorde. La rencontre de mardi n’a permis de trouver aucun compromis. Sur ce sujet, d’autres rencontres de dialogues sont annoncées.

L’appel de l’Union Africaine en l’endroit des deux chefs d’Eta t leur demandant de trouver des voies et moyens pour définir des mesures concrètes n’a rien apporté. Salva Kiir et Omar el-Béchir n’ont annoncé aucune mesure qui pourra faire baisser la tension dans la région disputée.

A la fin de la rencontre, Barnaba Marial Benjamin, le ministre des Affaires étrangères du Soudan du Sud, a rassuré que les deux Chefs d’Etat vont tout mettre en œuvre pour organiser un référendum d’autodétermination pour permettre aux populations de la Région d’Abyei de décider de leur nationalité entre celle du Sud Soudan et du Soudan. Seul problème, ce référendum qui a été annoncé depuis quelques mois a été déjà plusieurs fois reporté sans aucune raison valable.

Les modalités d’organisations de ce référendum d’autodétermination ne sont toujours pas définies. Entre autres modalités, la composition du corps électoral. Pour se donner la chance de l’emporter devant le Sud Soudan, le Soudans exige que les tribus arabes nomades Misserya participent au vote. Méfiant des initiatives de Khartoum, de Juba s’oppose et est appuyer dans cette position par la communauté Dinka qui a menacé le 18 octobre dernier d’organiser son propre référendum. En réponse à cette réaction de la communauté Dinka, les tribus arabes nomades Misserya, favorable au Soudan menacent d’organiser leurs propres consultations.

Pour l’heure, seuls les neuf (9) accords de coopération signés l’an dernier seront mis en œuvre en vue de la normalisation des relations entre les deux pays.

Didier ASSOGBA
Lomé – Oeildafrique.com

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
Abyeisoudan

Related Articles

Congo: 87 Congolais sont morts de tuberculose en 2012

Environ 87 décès dus à la tuberculose ont été enregistrés en 2012 au Congo et 3984 autres cas déclarés positifs

L’opposant centrafricain Demafouth expulsé du Tchad vers la Centrafrique

L’opposant centrafricain Jean-Jacques Demafouth, qui avait fui la Centrafrique pour le Tchad mercredi en moto, a été expulsé samedi matin

Les Etats d’Afrique-Amérique latine croient en une nouvelle ère pour les pays du sud

A l’image de la présidente brésilienne Dilma Rousseff, qui affirme croire en une nouvelle ère pour les pays du Sud,

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*