Tanzanie-Rwanda: le torchon brûle entre les deux présidents

Tanzanie-Rwanda: le torchon brûle entre les deux présidents
Les relations entre la Tanzanie et le Rwanda, tendues depuis le mois de mai, se sont encore détériorées, avec la décision prise par le président tanzanien Jakaya Kikwete d’ordonner l’expulsion de 6000 ressortissants rwandais vivant illégalement sur son territoire, rapporte mercredi la presse congolaise, qui y voit une conséquence de la guerre dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

M. Kikwete « a frappé le Rwanda même si son gouvernement refuse de dire que la mesure ne vise que les ressortissants rwandais. Alors qu’en réalité, elle concerne tous les expatriés vivant en Tanzanie sans document légal, donc en situation irrégulière. Le nombre de Rwandais dans cette situation serait même plus élevé que les 6000 expulsés, car ils ont commencé leur mouvement de migration depuis 1959« , souligne le journal ‘Le Forum des As’.

M. Kikwete avait admis au début du mois, dans un message à la nation, que les relations entre son pays et le Rwanda, voisin, traversaient « des moments difficiles« .

Lors du dernier sommet de l’Union africaine (UA) en Ethiopie, à la fin du mois de mai, M. Kikwete avait proposé aux gouvernements du Rwanda, de l’Ouganda et de la RDC de dialoguer avec leurs mouvements rebelles respectifs, dans le cadre des efforts visant à ramener la paix dans la région des Grands Lacs.

Mais Kigali refuse obstinément de discuter avec les rebelles hutus des Forces démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR) réfugiés dans l’est de la RDC depuis 1994 et dont une partie a participé au génocide de 1994.

Belga


Tags assigned to this article:
kagameKikweterwandatanzanie

Related Articles

RIP: Merci et au revoir Monsieur Steve Jobs

Cofondateur et ex-directeur général d’Apple, Steve Jobs s’est éteint mercredi 5 octobre à Palo Alto (Californie), victime d’un cancer du pancréas. Il

RDC: Confirmation de la mort du général Bahuma

[GARD align= »center »]     Après le général Mbunza Mabe et le Colonel Mamadou Ndala, la République Démocratique du Congo (RDC)

Malawi: l’annulation du vote est illégale, dénonce le rival de la présidente

[GARD align= »center »] La Constitution du Malawi n’autorise pas la présidente Joyce Banda à annuler les élections présidentielle et législatives du

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*